Aller au contenu principal

Tendance des marchés du vendredi 7 septembre 2018
Céréales : baisse des prix sur les marchés physique et à terme européen

© Samuel Cauchois / La Dépêche - Le Petit Meunier

Les prix des blé tendre, orge de mouture et maïs sur le marché physique français se sont repliés, vendredi 7 septembre, dans le sillage d’Euronext. Sur Chicago, les cotations sur les premières échéances des contrats Blé et Maïs se sont, au contraire, appréciées. Le tout sur fond de renforcement du dollar face à l’euro. Les fonds d’investissement sur le CBOT se sont montrés net acheteurs en maïs (4 500 lots) et nets vendeurs en blé (2 500 lots). Les opérateurs sont dans l’attente de la publication mercredi du rapport mensuel de l’USDA sur l’offre et la demande mondiales. Les rendements états-uniens en maïs sont attendus à 177,8 boisseaux par acre.

Sur le marché international, les exportations hebdomadaires états-uniennes se sont montrées dans les attentes des opérateurs, avec 379 800 t de blé et 1 063 000 t de maïs. Reste qu’à ce rythme, les expéditions du pays n’atteindront pas l’objectif prévu par l’USDA sur la campagne. En France, les douanes ont confirmé les bonnes exportations françaises en juillet, avec globalement 1,3 Mt de blé chargées, dont 475 000 t vers l’Algérie (un record depuis cinq ans). En orge, les exportations hexagonales ont atteint le niveau remarquable de 618 000 t, à destination principalement de la Chine et de l’UE.

Dans les champs, alors que l’ouest de l’Australie enregistre de précipitations bénéfiques aux cultures, l’est du pays est toujours en proie à une sécheresse historique. La production de blé locale est estimée à 20 Mt environ. En Sibérie, les moissons prennent du retard, avec seulement 24,2 % des surfaces récoltées, selon le ministère de l’Agriculture. Les volumes engrangés s’élèvent à 4,848 Mt à ce jour, contre 11 Mt l’an dernier à même date. Cependant, les rendements sont supérieurs, à 1,34 t/ha contre 1,23 t/ha. Le temps plus sec attendu dans le nord du pays devrait faciliter les travaux de récolte sur les quinze prochains jours.

 

Marchés physiques français du 7 septembre 2018 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2018 sept.-déc. 196,00 N -1,00
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2018 sept.-déc. 195,50 N -1,00
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2018 sept.-déc. 196,00 N -1,00
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2018 sept.-déc. 198,00 N -1,00
Fob Moselle meunier Récolte 2018 sept.-déc. 190,00 N -0,50
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2018 sept. 199,66   -3,00
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2018 sept. inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2018 sept. 200,86   -2,50
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2018 sept.-déc. 187,00 N -0,50
Départ Marne meunier Récolte 2018 sept.-déc. 189,00 N -0,50
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2018 oct.-déc. 195,00 N 0,00
Départ Sud-Est meunier Récolte 2018 sept.-déc. inc.    
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières 14% d'humidité Récolte 2017 sept.-déc. 215,00-220,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2018 sept.-déc. inc.    
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2018 sept. inc.    
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2018 oct.-déc. 171,00 N -2,00
Rendu La Pallice Récolte 2018 oct.-déc. 171,00 N -2,50
Fob Bordeaux Récolte 2018 oct.-nov. 177,00 N -1,00
Fob Rhin Récolte 2018 janv.-juin 185,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir Récolte 2018 oct.-déc. 173,00-175,00 A/V -2,50
Départ Sud-Est Récolte 2018 oct.-déc. 180,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2018 oct.-déc. 197,00 N -0,50
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2018 sept.-déc. 190,00 N -0,50
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2018 sept.-déc. 189,00 N -0,50
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2018 sept.-déc. 188,00 N -0,50
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2018 sept.-déc. 188,00 N -0,50
Départ Sud Côte-d'Or sans limit. d'orgettes 62 kg/hl Récolte 2018 sept.-déc. 184,00 N 0,00
Départ Sud-Est 66 kg/hl Récolte 2018 sept.-déc. 200,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel Port 500 t Récolte 2018 oct.-mars 214,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Sebastian Port 500 t Récolte 2018 oct.-mars 243,00 N 0,00

Evolution dollar / euro du 7 septembre 2018

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,8610 euro
1 euro 1,1615 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 7 septembre 2018

Matières premières Clôture Chicago
Blé 486,25 cents/bois.
Maïs 354,25 cents/bois.
Ethanol 1,292 $/gallon

Clôture du marché à terme Euronext du 7 septembre 2018

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Sept. 2018 185,00
Déc. 2018 197,75
Mars 2019 200,25
Volume 43332
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Nov. 2018 177,75
Janv. 2019 180,50
Mars 2019 183,75
Volume 1339
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 7 septembre 2018

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Oct. 2018 67,75 $
Indices des frets maritimes du 7 septembre Variation
Baltic Dry Index (BDI) 1490 6,00
Baltic Capesize Index (BCI) 2411 -13,00
Baltic Panamax Index (BPI) 1528 12,00
Baltic Supramax Index (BSI) 1134 -1,00

Les plus lus

À qui profitent vraiment les dons de blé russe?

Li Zhao Yu, Yann Lebeau, Roland Guiraguossian et Delphine Drignon, experts du département relations internationales…

Crues dans l'Yonne : quelques questionnements sur les rendements à venir

Les pics de crues atteints, tout va dépendre maintenant de la rapidité des eaux à baisser.

Pourquoi le Maroc devrait encore importer beaucoup de céréales en 2024/2025?

Yann Lebeau, responsable du bureau de Casablanca au sein du département relations internationales d’Intercéréales, a fait le…

Coopérative - Un nouveau directeur général chez Cerevia

Via cette nomination, Cerevia espère insuffler "une nouvelle dynamique" à son union de commercialisation.

 

La filière oléoprotéagineuse française dévoile sa vision de l'agriculture avant les élections européennes

Un communiqué commun de la FOP (fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux) et de Terres Univia (…

L'Inde redevient importateur en blé malgré une production record

L'Inde continue d'être un gros consommateur de blé.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne