Aller au contenu principal

Entreprise/Négoce
Bunge double son résultat net entre les deuxièmes trimestres 2019 et 2020

L'activité négoce de grains de Bunge s'est bien comporté lors du deuxième trimestre 2020, malgré la pandémie de Covid-19. Sans surprise, le secteur biocarburant, pénalisé par la crise sanitaire, souffre.

© hectorgalarza-Pixabay

Après un premier trimestre 2020 en territoire négatif, le géant du négoce de matières premières agricoles Bunge voit son bénéfice net revenir dans le vert lors du deuxième trimestre de la même année, et même plus que doubler par rapport à l’an dernier sur la même période. Entre avril et juin 2020, il atteint 516 millions de dollars (M$), contre 214 M$ entre avril et juin 2019.  Et ce malgré la pandémie de Covid-19.

Le bénéfice avant intérêts et impôts de l’activité commerce de grains du groupe s’affiche à 299 M$ lors du deuxième trimestre 2020, contre 36 M$ l’année dernière à la même époque. Ceci en raison notamment d’une hausse « des ventes des producteurs brésiliens, qui ont voulu bénéficier de la dévaluation du réal, engendrant une hausse des prix intérieurs ».

Autre motif de satisfaction pour le groupe : les bonnes performances du segment oléagineux, dont les bénéfices avant intérêts et impôts se sont élevés à 544 M$ entre avril et juin 2020, contre 173 M$ entre avril et juin 2019. Bunge justifie ces bonnes performances notamment par « de meilleures marges de trituration de soja en Amérique du sud, en Europe et en Asie ».

En revanche, le segment biocarburant a souffert, essentiellement du fait des effets de la pandémie de Covid-19, qui a fait chuter les cours du pétrole et de l’éthanol brésilien, explique Bunge. Le chiffre d’affaires du négociant passe de 284 M$ lors du deuxième trimestre 2019 à 26 M$ lors du deuxième trimestre 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

InVivo et Groupe Soufflet ont signé un accord de rachat
Plusieurs autorités de concurrence se pencheront sur l’opération. Cette dernière pourrait être finalisée avant la fin de l’année.
« Il n’est pas impossible que la sole française de colza (pour la récolte 2021) tombe sous les 900 000 ha »  
Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, et Catherine Cauchard, chef de projet Céré’…
Paulic Meunerie : capacités de production et innovation pour l'élevage d'insectes
Fort de la progression de son chiffre d’affaires en 2020, du développement de son outil industriel et de son procédé Oxygreen, le…
Prix des Céréales le 4 mai : hausse généralisée des cours du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs

Les prix du blé tendre et du maïs sur le marché physique français ont progressé entre les 3 et 4 mai, à l’image des marchés à…

Le CFIA à Rennes est de retour
Décalée d’une journée, l’édition 2021 du CFIA aura bien lieu cette année. Petit tour d’horizon et focus sur les ingrédients et…
Prix du blé/maïs : comment expliquer une telle volatilité  ?
Divers experts ont livré leur analyse sur les causes pouvant expliquer la forte hausse et la volatilité accrue des prix des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne