Aller au contenu principal

Négoce international
Nationalisation de Vicentin : le pouvoir de Bueno Aires recule

Le président de l'état argentin, Alberto Fernàndez, lors de son investiture, le 10 décembre 2019 à Bueno Aires.
© FOTOGRAFIA_HCDN

Le président argentin Alberto Fernandez a annoncé, le vendredi 31 juillet au soir sur le réseau social Twitter, l'abrogation du décret, permettant à l'état sud-américain de nationaliser partiellement le groupe de négoce argentin Vicentin, quatrième exportateur agroalimentaire du pays.

Pour rappel, le gouvernement argentin était intervenu par surprise en investissant le conseil d’administration du sixième exportateur de grains d’Argentine, le 11 juin dernier. Un épisode qui avait choqué nombre d'opérateurs du secteur agroalimentaire en Argentine redoutant une volonté de nationaliser le groupe de négoce Vicentin.(/ladepeche/intervention-expropriation-nationalisation-le-plan-du-gouvernement-argentin-pour-vicentin)

Finalement, la tête du gouvernement argentin semble reculer concernant son projet de prise de part publique dans la société Vicentin. Les obstacles légaux privant l'Etat de l'accès au passif de la société ainsi que le maintien en poste de la direction actuelle auraient eu raison du projet de nationalisation de Vicentin par l'Etat argentin (lire aussi /ladepeche/la-possibilite-dun-etat-argentin-negociant-en-grains).
Dans son message sur Twitter, le président Alberto Fernandez a dénoncé l'action du juge chargé du redressement judiciaire de Vicentin, arguant que ce dernier « n'a jusqu'ici pas permis à l'Etat de connaître quel est le passif réel » du groupe de négoce, et qu'il aurait aussi « maintenu dans leurs fonctions les mêmes dirigeants qui, face à la passivité du tribunal, continuent à refuser de livrer » le bilan de l'année 2019 de Vicentin.

En conséquence, le pays ne participera pas au redressement de Vicentin et n'engagera donc aucun fond à cet effet, tant que la direction restera en place, a assuré Alberto Fernandez, selon l'AFP. Le projet initié il y a quelques semaine consistait à protéger la société d'investisseurs étrangers éventuels, Vicentin faisant face à une dette d'1,3 Md€ actuellement.

L'entreprise de négoce doit aussi 255 M€ à la Banco Nacio (importante banque publique du pays). L'entreprise Vicentin, dont le chiffre d'affaires annuel atteint les 3 Md$, s'est déclarée en cessation de paiement en décembre 2019, toujours selon l'AFP.

  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne