Aller au contenu principal

Œufs (stable)
Bonne tenue des prix malgré un calendrier peu propice au commerce

Si les fêtes de Pâques ont momentanément déstabilisé le commerce français de l’œuf, celui-ci a rapidement retrouvé sa fluidité et autorisé une stabilisation des prix jusqu’au lendemain du 1er mai, alors que la grande majorité des opérateurs s’était préparée à la traditionnelle baisse saisonnière des tarifs. Plusieurs raisons sont avancées par la filière, à commencer par des besoins de réassort plus soutenus qu’espéré face à une offre limitée.

Offre suffisante en jeunes bovins allaitants (baisse)

Les cours des jeunes bovins allaitants sont davantage sous pression depuis la semaine dernière. En cause, des disponibilités qui s’étoffent progressivement alors qu’en face, les besoins des abattoirs restent modérés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Soufflet lance "Colz'Avenir 2022", pour soutenir la production française de colza
Le groupe Soufflet s'engage à prendre en charge une partie du risque de retournement de parcelles de colza, à condition que les…
Céréales : une récolte française au-delà des 53 Mt dont 37,1 Mt de blé tendre, selon Agreste

Le service statistique du ministère de l’Agriculture a publié ses estimations de production pour la…

Le palier des 2 Mt de blé tendre exportées vers l’Algérie atteignable par l’Argentine
La récolte argentine de blé 2021/2022 s’annonce volumineuse. Un grand exportateur révèle avoir déjà réservé plus de 500 000 t de…
Roquette et NotCo s’allient pour créer des alternatives végétales à la viande et aux produits laitiers
L’expertise de Roquette permettra à la start-up NotCo d’aller plus vite dans le développement de produits innovants à base de…
Ebro Foods cède une partie de Panzani au fonds CVC Capital
L’opération concerne les pâtes sèches, le couscous, les sauces et la semoule.
Prix des Céréales le 23 juillet : hausse du blé français avec le retour des pluies

Si les cours du blé et du maïs ont marqué le pas outre-Atlantique sur le marché à terme de Chicago, sur fond d’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne