Aller au contenu principal

Bonne dynamique au Port Atlantique La Rochelle

Le trafic global (bateaux et trains) du Port Atlantique La Rochelle se porte plutôt bien. Et si l’année 2018 s’est bien terminée, 2019 démarre sur de bonnes bases, même si la contribution des différents segments d’activité est hétérogène.

© Patrice Bailly

Pour les cinq premiers mois de l’année 2019, le Port Atlantique La Rochelle a enregistré un tonnage cumulé de 3,97 Mt, soit +1 % par rapport à la période janvier/mai 2018. Pour la filière “Céréales”, à fin mai 2019, les échanges se sont élevés à 1 654 440 t (-2,2 % vs 2018) et le total des volumes de la filière “Vracs agricoles” à 374 897 t (+29,7 % par rapport à l’année dernière sur la même période).

Pour l’année civile 2018, et pour mémoire, le Port Atlantique La Rochelle a enregistré 9 639 632 t traitées, soit +12,5 % par rapport à 2017. La filière “Céréales et oléagineux” pesait pour 3 933 594 t dans ce total, en augmentation significative (+23 %) par rapport aux deux années précédentes. Le segment des “Vracs agricoles” du port a traité 781 270 t, en recul de près de 21 %, principalement dû à la contraction des approvisionnements au niveau de l’alimentation animale (-63 %), les engrais manufacturés étant en légère hausse (+5 %).

« Si l’on raisonne en termes de campagne, donc 2018-2019, nous sommes en léger retrait par rapport à la précédente. Nous travaillons de plus en plus par à-coups. Ça devient structurel », explique Vincent Poudevigne, directeur général du Groupe Sica Atlantique, avant de préciser que « l’Algérie, le Maroc et l’Arabie saoudite constituent toujours des clients importants, que la Côte d’Ivoire est de retour, que l’on travaille bien avec le Portugal dans l’UE et que les affaires se maintiennent avec le Royaume-Uni ». Les premiers mois de l’année 2019 sont aussi en retrait mais « nous avons bon espoir d’un second semestre beaucoup plus actif » avec des récoltes qui se présentent plutôt bien pour le moment. Sur les engrais et tourteaux, Groupe Sica Atlantique est en progression sur ces cinq premiers mois.

À Atena, opérateur spécialiste des engrais, 420 000 t ont été traitées en 2018, en léger retrait par rapport à l’année record qu’a été 2017 (436 000 t). « À fin mai, la tendance enregistrée laisse à penser qu’on se situe entre ces deux années pour 2019 », précise Sébastien Hamon, directeur d’Atena. Mais la grande affaire de cette année en cours pour Atena est d’arriver à faire du chargement non-stop (de 8 h à 18 h) et à optimiser le rechargement des camions et donc de diminuer drastiquement le nombre de camions qui repartent à vide.

Un bon trafic ferroviaire

L’une des caractéristiques du Port Atlantique La Rochelle est d’intégrer des activités de transport ferroviaire portuaire. En 2018, le trafic ayant transité par les voies ferrées portuaires s’établissait à 1 480 968 t, soit +15 % par rapport à 2017. « C’est le meilleur tonnage enregistré depuis 2015 », indiquent les responsables de cette activité, notamment en raison d’une bonne année céréalière.

Objectif : atteindre les 20 % de part modale ferroviaire par rapport aux activités globales de transport du site tout en s’assurant de la bonne insertion de cette activité dans l’environnement urbain du port. À suivre en 2019… !

 

Les plus lus

À qui profitent vraiment les dons de blé russe?

Li Zhao Yu, Yann Lebeau, Roland Guiraguossian et Delphine Drignon, experts du département relations internationales…

Crues dans l'Yonne : quelques questionnements sur les rendements à venir

Les pics de crues atteints, tout va dépendre maintenant de la rapidité des eaux à baisser.

Pourquoi le Maroc devrait encore importer beaucoup de céréales en 2024/2025?

Yann Lebeau, responsable du bureau de Casablanca au sein du département relations internationales d’Intercéréales, a fait le…

Coopérative - Un nouveau directeur général chez Cerevia

Via cette nomination, Cerevia espère insuffler "une nouvelle dynamique" à son union de commercialisation.

 

La filière oléoprotéagineuse française dévoile sa vision de l'agriculture avant les élections européennes

Un communiqué commun de la FOP (fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux) et de Terres Univia (…

L'Inde redevient importateur en blé malgré une production record

L'Inde continue d'être un gros consommateur de blé.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne