Aller au contenu principal

Conseil spécialisé FranceAgriMer
Application de la force majeur en Roumanie, une bonne nouvelle pour le maïs français ?

Le cas s'était présenté en Hongrie en 2011, rapporte FranceAgriMer (Fam), bénéficiant notamment aux exportations de maïs français.

© ulleo (Pixabay)

"Des discussions au sujet de l'application de cas de force majeur sont en cours en Roumanie, des agriculteurs roumains étant susceptibles d'être dans l'incapacité de livrer leur maïs à leurs OS (organismes stockeurs)", a déclaré Marion Duval, adjointe au chef de l'unité grains et sucre de FranceAgrimer (Fam), durant la conférence de presse suivant le conseil spécialisé Grandes cultures le 14 octobre.

Recul annuel de la récolte de maïs roumaine de 7,1 Mt !

La nouvelle n’est pas sans conséquence pour le maïs français. La Roumanie a pour habitude de concurrencer l’Hexagone sur les clients de l’UE, que sont notamment les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne, ou encore l’Espagne. Or, si les agriculteurs roumains avaient recours au cas de force majeur (impossibilité pour les agriculteurs vendeurs de livrer leurs OS, sans subir de sanction), les clients Allemands, Hollandais etc. pourraient se détourner de l’origine roumaine, et s’en remettre davantage à l’Hexagone, explique Marion Duval. Selon les données de la Commission européenne (datant de septembre), la récolte de maïs roumain tomberait cette année à 10,2 Mt, en repli de 7,1 Mt par rapport à l’an dernier.

« L’application de cas de force majeur avait été constatée en Hongrie en 2011, ont rappelé les opérateurs lors du conseil spécialisé », souligne Marion Duval. Les conséquences sur le marché se sont vite fait ressentir. Les acheteurs européens se sont détournés des origines hongroises pour trouver refuge auprès du maïs français (entre autres), explique l’experte de Fam, déclenchant par la même occasion une chute des prix sur le marché physique hongrois.

Le marché français du maïs se tend, rapporte Fam

C’est une des raisons pour laquelle Fam a revu à la hausse ses prévisions concernant les exportations de maïs hexagonal 2020/2021 entre septembre et octobre de 292 000 t, à 4,138 Mt. La France devrait regagner en compétitivité au cours de la présente campagne commerciale, surtout si des cas de force majeur en Roumanie sont appliqués, sachant qu’une baisse de production est également prévue en Bulgarie et en Ukraine. L’organisme public estime par ailleurs les stocks nationaux de fin de campagne 2020/2021 à 2,194 Mt, contre 3,091 Mt précédemment, en raison notamment de la forte révision à la baisse de la récolte française 2020 par Agreste, passant de 14,12 Mt à 13,519 Mt, un chiffre proche de celui émis par Stratégie Grains fin septembre/début octobre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Axereal espère des gains de compétitivité de 30 millions d’euros
La coopérative Axereal investira davantage dans le digital et l'innovation agronomique.
Regain d'optimisme au sujet des exportations françaises de blé tendre, selon FranceAgriMer
Les experts de FranceAgriMer (Fam) confirment que l'ouverture du cahier des charges algérien aux blé tendre d'origine mer Noire…
Blé tendre : l’Algérie accepte des lots d'origine mer Noire à 0,5% de dégâts d’insecte dans son appel d’offres du 11 octobre
Des traders jugent que le nouveau cahier des charges algérien reste favorable aux origines hexagonales.
Tendance Céréales/Oléagineux du 16 octobre : la météo fait monter les cours du blé, le colza s'apprécie à l'image du canola canadien

Vendredi 16 octobre, les cours du blé cotés à Chicago et sur Euronext ont continué de progresser. Le contrat blé sur le CBOT a…

Le SIA 2021 est reporté sur l’édition 2022.

C’est la mauvaise nouvelle du jour en matière de salons et de foires en France : le Salon international de l’agriculture (SIA…

Les Petits Moulins de France veulent créer plus de valeur
Réuni en assemblée générale, le groupement des Petits Moulins de France a débattu de la création de valeur lors de deux tables…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne