Aller au contenu principal

Argentine : l’effet massue des taxes à l’exportation

Le doublement de la production annuelle de céréales sur cinq ans doit beaucoup à l’élimination de la taxe à l’exportation, qui a été rétablie fin 2018 et rehaussée cette année. Le gouvernement argentin a, par ailleurs, relevé le niveau de celle-ci à 33 % sur les embarquements de soja et produits dérivés du protéagineux. Un système fiscal efficace aux conséquences désastreuses pour les producteurs de grains ainsi que pour les transformateurs.

Après cinq ans de progression continue, la sole de blé argentine 2020/2021 a été freinée autour de 6,5 Mha.
© Pezibear de Pixabay

Impossible de jauger les surfaces cultivées en Argentine sans tenir compte des fameuses taxes à l’exportation, qu’on appelle là-bas les « rétentions ». Comment ne pas rappeler au lecteur averti, ici, la révolte du « campo », en 2008, qui calma pour longtemps - dix ans - les ardeurs fiscales populistes du kirchnerisme ?

Cet instrument redoutablement efficace du Trésor public argentin constitue, en effet, un facteur aussi déterminant que le climat et le niveau des cours du soja et des céréales dans la formation de la marge brute à l’hectare, visée par les producteurs de grains du pays sud-américain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Céréales/Oléagineux : « La bourse des grains du 11 septembre se présente bien malgré la crise que nous traversons »
Dans le contexte exceptionnel de Covid-19 et de faible récolte de grains français, le président d’Agro Paris Bourse, Baudouin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne