Aller au contenu principal

Bourses de matières premières
AgroParisBourse : la guerre en Ukraine au coeur des préoccupations des participants à la première bourse de l'année

Carton plein pour la bourse parisienne du 23 mars avec plus de 600 opérateurs de la filière du commerce des grains

Baudouin Delforge, président d'AgroParisBourse, a ouvert la bourse du Jour de l'An et de l'Exécution ce mercredi 23 mars 2022 à Paris (annulée en janvier).
© Thierry Michel

Après avoir été annulée en janvier 2022 pour cause de retour de l’épidémie de Covid-19, la Bourse du Nouvel An et de l’Exécution, organisée par AgroParisBourse, a eu lieu le mercredi 23 mars dans les Salons de l’Aveyron à Paris, conjointement avec la 13è matinée export d’Intercéréales (auparavant organisée par France Export Céréales).

Plus de 600 personnes se sont retrouvées et ont échangé à partir de la mi-journée et tout l’après-midi. Dans son traditionnel discours d’ouverture, Baudouin Delforge, le président d’AgroParisBourse, a eu une pensée particulière pour la situation en Ukraine et « pour ceux qui sont restés sur place » avant d’ajouter : « c’est évidemment une grande joie et un grand plaisir de se retrouver tous ensemble. Mais la guerre en Ukraine, ça va être beaucoup plus dur que ce que l’on a eu jusqu’à maintenant ».

Il a également fustigé l’attitude « d’une quarantaine de gigolos, qui se prétendent écologistes » et qui avaient vidé, quelques jours auparavant, un train de céréales sur des voies de chemin de fer en Bretagne. « C’est scandaleux ces gens qui ne respectent ni le travail des autres, ni la nourriture. C’est grave ».

Bien évidemment, et même si l'on ressentait très concrètement le bonheur des participants à se retrouver en présentiel, tous les esprits et toutes les conversations étaient tournés vers la situation en Ukraine et les impacts du conflit sur le commerce mondial des grains et sur les problématiques d'alimentation des populations dans les pays largement dépendants de l'Ukraine et de la Russie dans ces domaines.

Agenda chargé pour les bourses hexagonales et européenne

Il s’est également réjoui de cette édition de bourse en même temps que la journée d’Intercéréales consacrée au commerce international des grains. Baudoin Delforge a aussi salué l’activité de François Gatel, directeur des relations internationales d’Intercéréales, après 15 ans passés dans cette structure, et dont d’était la dernière bourse en tant que professionnel de ces marchés.

Cette bourse quasi-printanière et parisienne inaugurait par ailleurs toute une série de bourse aux grains à venir dans les prochains mois. Une bourse internationale aura lieu le 10 juin à Paris (au Pavillon Gabriel) et une bourse décentralisée prendra place à Saint Malo en septembre, toutes deux sous l’égide d’AgroParisBourse. Entre temps, Strasbourg se prépare pour accueillir une Journée des Grains le 6 mai et la traditionnelle bourse de Sète aura lieu les 19 et 20 mai (organisée par Cobesud) et La Rochelle – La Pallice pour le 16 et 17 juin. Rouen réfléchit aussi à un évènement pour après la rentrée de septembre, en association avec La Soirée Agro (programmée en octobre 2020, elle avait été annulée par deux fois pour cause de Covid-19).

Sans oublier la 62è édition de la Bourse européenne des matières premières qui se déroulera cette année à Valence en Espagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux bio : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne