Aller au contenu principal

Visite sanitaire obligatoire en élevage de petits ruminants

Depuis ce début d’année 2017, la visite sanitaire obligatoire concerne aussi les élevages ovins et caprins. La thématique adoptée pour cette première période de visite sanitaire petits ruminants (ovins/caprins) porte sur les avortements.

© GDS Creuse

L’arrêté ministériel du 24/09/2015 fixe les éléments des visites sanitaires obligatoires. Ces visites sont réalisées par votre vétérinaire sanitaire et sont prises en charge par l’État. Elles ont pour but de vous sensibiliser à la santé publique vétérinaire et aux moyens d’améliorer le niveau de maîtrise des risques sanitaires dans votre cheptel. Les filières bovine, ovine, caprine, porcine, avicole et apicoles sont concernées (cf. article du 20/01/2017). Cet article vous détaille la visite sanitaire « petits ruminants » pour la période 2017/2018.

Quelles sont les exploitations concernées ?
Sont concernés les élevages dont la dernière déclaration d’activité (2015) mentionne un nombre minimum de 50 reproducteurs ovins (lait et/ou viande de plus 6 mois) ou de 25 reproducteurs caprins (lait et/ou viande de plus 6 mois). Les centres de rassemblement, les lieux d’estive et d’hivernage, les marchés aux bestiaux, les élevages d’agneaux à l’engraissement ne sont pas concernés. Cette visite se déroule sur la période 2017/2018 avec du 1er février au 31 décembre 2017 les élevages à n° EDE impairs et du 1er février au 31 décembre 2018 ce sont les élevages à n° EDE pairs.

Un focus sur les avortements
Les avortements sont une dominante pathologique en élevages ovins et caprins avec certaines pathologies contagieuses à l’Homme (zoonoses) d’où le choix de cette thématique. L’objectif est, d’une part, de poursuivre les efforts de sensibilisation des acteurs sur les enjeux liés à la sous déclaration des avortements en élevage petits ruminants et, d’autre part, de faire connaître et appliquer les mesures de prévention des risques zoonotiques en cas d’avortement.

Comment se déroule la visite ?
Au cours de la visite, le vétérinaire sanitaire remet à l’éleveur un questionnaire à compléter conjointement. Axées autour des pratiques d’élevage et des connaissances des éleveurs, 18 questions permettent de recenser et de cibler les actions mises en place lors d’apparition d’un épisode abortif. À l’issue de la rencontre, le document est signé par les deux parties en double exemplaires et l’éleveur le conserve 5 ans dans son registre d’élevage. Une fiche de sensibilisation (cf. illustration) reprenant les principales recommandations est remise. Retrouvez l’instruction technique pour la visite sanitaire ovine sur le lien suivant : http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/vspru_2017-2018.pdf.

Le kit avortement pour vous accompagner
Le kit diagnostic direct avortements ruminants mis en place par les 3 GDS de l’ancienne région « Limousin » consiste en la mise à disposition d’un kit de mise en évidence de l’agent infectieux (cf. encadré). En 2016, au niveau du Limousin, 80 éleveurs ovins et 15 éleveurs caprins ont eu recours à ce type d’analyses complémentaires. Le taux d’élucidation a été de 50 % avec une prépondérance de la fièvre Q et de la chlamydiose. Pour tout renseignement complémentaire, consultez l’onglet « boite à outils – ovins » sur le site internet GDS Creuse, contactez votre vétérinaire sanitaire, la DDCSPP ou GDS Creuse.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière