Aller au contenu principal

Vendre la destination Cantal aux organisateurs de séminaires

Le Comité départemental de tourisme et le Crédit agricole Centre-France s’engagent en faveur du “tourisme d’affaires”. La CCI les rejoindra en 2008.

Accueillis au Baillage, à Salers, le CDT et le Crédit agricole ont contractualisé leur partenariat dans la mission “tourisme d’affaires”.
Accueillis au Baillage, à Salers, le CDT et le Crédit agricole ont contractualisé leur partenariat dans la mission “tourisme d’affaires”.
© J.-M. A.
Une mission pour le développement du tourisme d’affaires vient d’être lancée par Cantal Tourisme. Mercredi dernier, la fondation “L’Esprit Cantal” du Crédit agricole Centre-France a rejoint le dispositif qu’elle soutiendra à hauteur de 45 000 euros par an sur trois ans. Cette mission s’inscrit dans la droite ligne de la politique commerciale volontariste initiée par Cantal Tourisme. L’objectif est de vendre la destination Cantal à des clients organisateurs de séminaires (entreprises, agences commerciales, associations, équipes ou fédérations sportives). “Le tourisme, c’est 15 % du PIB du Cantal. Pour exister, soit on reste sur un marché national avec toutes ses difficultés ; soit on essaie de cibler certaines niches pour se démarquer”, explique Bruno Faure, président de Cantal Tourisme.Une dépense moyenne de 90 euros par jour

Actuellement, le tourisme d’affaires représente dans le Cantal 25 % des nuitées en hôtellerie. “C’est un marché fort et très rémunérateur puisqu’un client moyen “d’affaires” dépense 90 euros par jour, alors que c’est 40 pour le touriste “classique”. De plus, c’est très souvent une clientèle hors saison, alors les perspectives sont importantes”. C’est justement parce que le marché est porteur que la banque verte s’est impliquée dans la mission “tourisme d’affaires”. Ce sera également le cas de la CCI mais à partir de 2008 (lire par ailleurs). “C’est un projet économique très intéressant et nous sommes là pour contribuer à son développement, précise Jean-Luc Beyer, directeur commercial régional. C’est un projet bien cadré avec une niche de clientèle très bien identifiée. Nous n’en sommes encore qu’au démarrage, aux acteurs économiques de prendre ensuite le relais”. Présent mercredi dernier à Salers aux côtés de Bruno Faure pour signer le partenariat, André Janot, président de la fondation “Esprit Cantal”, ajoutait : “Il faudra laisser le temps à la pompe de s’amorcer, mais il ne faut pas oublier que la clientèle “affaires” est aussi une clientèle familiale potentielle. Il faudra donc être performants dans nos propositions de séjours”. Conscient de ce marché très porteur, Cantal Tourisme vient d’embaucher Delphine Giry, une ancienne collaboratrice de la direction parisienne du groupe Accor, pour diriger la mission “tourisme d’affaires”.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière