Aller au contenu principal

Une production industrielle qualitative et régionalisée

La région Auvergne-Rhône-Alpes abrite une production originale : celle des pochons des célèbres boules de pétanque Obut. La marque a confié à la société des Tissages de Charlieu (Loire) et à l'entreprise APF38 (Isère) le soin d'assurer le tissage mécanique, la couture et le pliage manuels de ce produit bien connu des Français.

La région Auvergne-Rhône-Alpes abrite une production originale : celle des pochons des célèbres boules de pétanque Obut. La marque a confié à la société des Tissages de Charlieu (Loire) et à l'entreprise APF38 (Isère) le soin d'assurer le tissage mécanique, la couture et le pliage manuels de ce produit bien connu des Français.
La région Auvergne-Rhône-Alpes abrite une production originale : celle des pochons des célèbres boules de pétanque Obut. La marque a confié à la société des Tissages de Charlieu (Loire) et à l'entreprise APF38 (Isère) le soin d'assurer le tissage mécanique, la couture et le pliage manuels de ce produit bien connu des Français.
© LR - Apasec

Du savoir-faire des Canuts à l'avènement de l'industrie, l'ancienne région Rhône-Alpes a longtemps été un berceau de la filière textile. Dorénavant, des entreprises profitent des outils et du savoir-faire présents dans le territoire, afin de développer un produit 100 % français. Le célèbre fabriquant de boules de pétanque Obut en est l'exemple parfait. En 1955, période durant laquelle les Français raffolent de ce loisir, l'entreprise prend ses marques au coeur de la Loire, à Saint-Bonnet-le-Château. Cette petite commune n'a évidemment pas été choisie au hasard. Jean Blanc, alors enfant du pays, avait déposé en 1929 le premier brevet de fabrication d'une boule de pétanque en acier, réalisée à base de deux demi-sphères obtenues par découpage et emboutissage. Le savoir-faire était là. Il ne restait alors plus qu'à implanter l'usine de fabrication.

Du tissage mécanique à la confection manuelle
Soixante-dix ans plus tard, la marque Obut peut se targuer de produire 1,8 million de boules de pétanque par an et d'être devenue une référence dans le monde des boulistes. Si l'usine de Saint-Bonnet-le-Château continue de tourner à plein régime, peu d'aficionados savent que son pochon est également fabriqué en Auvergne-Rhône-Alpes.
À une centaine de kilomètres de l'usine, les salariés des Tissages de Charlieu sillonnent quotidiennement les allées, à la recherche d'un fil défaillant dans une machine. Chaque année, l'entreprise tisse des rouleaux de tissus, qui, une fois assemblés, formeront les pochons des boules de pétanque Obut. En sortie d'usine, chaque rouleau mesure cent mètres et équivaut à 1 500 pochons. La suite de l'opération se déroule à deux heures trente de route, aux portes des Alpes. Les rouleaux de tissus sont alors livrés à l'entreprise APF38, située à Echirolles (Isère), et plus connue pour sa production de masques à grande échelle durant la crise sanitaire. Réalisation de bâches en PVC pour l'isolation de cuves, couture de pochons Obut, fabrication de gilets pour les cyclistes ou encore de housses de protection pour les hélices d'avion de tourisme : sa production s'est désormais largement diversifiée.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière