Aller au contenu principal

Une image agricole négative qui nuit à l’embauche

La Fédération départementale des groupements d’employeurs agricoles et ruraux a déjà 10 ans.

Jean-Marie Fabre, président de la Fédération départementale des groupements d’employeurs agricoles et ruraux.
Jean-Marie Fabre, président de la Fédération départementale des groupements d’employeurs agricoles et ruraux.
© J.-M. A.

Et pourtant du travail, il y en a ! Ce n’est pas Jean-Marie Fabre, président de la Fédération départementale des groupements d’employeurs agricoles et ruraux, qui vous dira le contraire. Réunie il y a quelques jours en assemblée générale, la FDGEAR dresse un constat sans concession : le manque de valorisation du travail de l’agriculteur. Trois types de groupements d’employeurs (GE) caractérisent le département : les GE traditionnels (51 GE, 31 salariés en équivalent temps plein), Agri Emploi 15 (huit salariés dont sept en CDI) et le GE Arac (remplacement, 100 salariés). “Pour les agriculteurs, les atouts des groupements d’employeurs sont : ne plus travailler seul, avoir un salarié qualifié en fonction de ses besoins, une réduction des tâches administratives, une mutualisation des coûts, une assurance en cas de maladie ou d’accident, un moyen d’échange entre les exploitants...”, rappelait Marie Lacombe, animatrice de la FDGEAR.

Valoriser le métier

Depuis dix ans, la FDGEAR se donne pour principal objectif de permettre aux exploitants de concrétiser leur projet et de les accompagner dans la recherche de main-d’œuvre. Ainsi, en 2007, trois nouveaux groupements ont été créés sur les communes de Chaussenac, Arpajon et Rouffiac. “Le travail de sensibilisation sur le terrain est important, notamment à destination des jeunes. Tous les projets n’aboutissent pas bien sûr car l’agriculteur n’a pas encore la culture de chef d’entreprise”, confirmait Jean-Marie Fabre. Dans son rapport d’orientation, la FDGEAR va poursuivre sa politique de promotion et de développement, valoriser le métier de salarié agricole, maintenir la communication entre les groupements ainsi que les services proposés (coût de l’emploi, définition du profil du salarié, constitution du groupement, aide au recrutement...) et élargir le champ d’intervention aux collectivités locales. Et dans ce dernier domaine, le projet de la commune de Chalvignac peut faire boule de neige par la suite. La mairie souhaiterait en effet entrer dans le GE. À l’occasion de la dernière campagne municipale, les agriculteurs locaux ont sollicité les élus sur les besoins en matière de main-d’œuvre.

L’exemple de Chalvignac

Serge Leymonie, maire de Chalvignac et agriculteur, et son équipe soutiennent le projet de la manière suivante : s’il n’y a pas assez d’agriculteurs pour embaucher un salarié, la municipalité entrera dans le GE pour compléter les heures du salarié par des travaux d’entretien. “Voilà un exemple très intéressant avec une collectivité qui s’implique directement pour le maintien du tissu économique et social. C’est un exemple à exploiter à l’avenir”, se félicitait Jean-Marie Fabre. Reste aujourd’hui à monter et valider le projet. La FDGEAR va soutenir ce dossier qui devrait intéresser plus d’une collectivité.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière