Aller au contenu principal

Coopérative
Travailler pour inverser la tendance

Un résultat négatif mais une volonté claire de travailler pour l’intérêt collectif des adhérents bovins et ovins du département ont été les messages délivrés aux adhérents Celmar lors de l’Assemblée Générale de la coopérative.

© La Creuse agricole et rurale

Malgré un résultat financier négatif dû aux problèmes rencontrés avec sa société hollandaise, Celmar affiche une volonté déterminée de travailler pour l’intérêt collectif. Que ce soit en production bovine mais également en production ovine, la coopérative a réaffirmé lors de son Assemblée Générale le 5 juin dernier et par la voix de son président, Jean-Baptiste Moreau, la nécessité d’œuvrer aux côtés des éleveurs non seulement pour que le prix des animaux augmentent mais également pour que les coûts de production baissent. Dans un contexte mondial structurellement déficitaire en viande bovine, le président s’inquiète de voir la production bovine prendre le chemin de la production ovine. Et si la situation a permis d’inverser le rapport de force au sein de la filière, il est le signe indéniable de l’étiolage du nombre de vaches. Éviter l’hémorragie en bovins et relancer la production ovine seront les missions de la coopérative sostranienne. En effet, les abattages d’ovins à l’abattoir de Montmorillon dans lequel Celmar a fait le choix d’investir, sont en baisse en ce début 2013 alors même que ces abattages contribuent à l’équilibrage de l’activité globale de l’abattoir et en complément de ceux des bovins. Pour que la dynamique retrouve un nouveau souffle, il faudra poursuivre voire développer les animations en magasins et boucheries pour la promotion de la viande bovine, schéma que Celmar souhaiterait développer pour la partie ovine. Il faudra aussi travailler afin d’utiliser au mieux l’outil créé en partenariat avec l’Institut de l’Élevage et les Chambres d’agriculture pour baisser les coûts de production. Ce sont entre autres quelques-unes des tâches que le Conseil d’Administration pour partie renouvelée aura à gérer, conseil rajeuni avec l’arrivée de nouveaux administrateurs et administrateurs stagiaires. Mais « toutes les bonnes volontés et les idées sont les bienvenues pour travailler dans l’intérêt de tous les adhérents », comme a tenu à le souligner Jean-Baptiste Moreau.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière