Aller au contenu principal

INNOVATION
Tracteur T6 au biométhane : une révolution au champ !

  

New Holland est la seule marque à proposer un tracteur fonctionnant avec du biométhane, un gaz comprimé qui peut être produit à la ferme. Zoom sur cette solution présentée la semaine dernière à Ennezat.

 

Gilles Berthonnèche, représentant de la FDCUMA63 et Nicolas Morel, responsable des carburants alternatifs chez New Holland France, devant le tracteur T6 méthane power.
Gilles Berthonnèche, représentant de la FDCUMA63 et Nicolas Morel, responsable des carburants alternatifs chez New Holland France, devant le tracteur T6 méthane power.
© C.Rolle

C’est bien connu, dans le monde de l’agriculture et encore plus dans celui du machinisme agricole, l’innovation n’a de cesse de faire parler d’elle. C’est le cas avec le tracteur T6 méthane power de New Holland, seul tracteur aujourd’hui à fonctionner au biométhane. Une révolution au champ présentée le 7 avril dernier à Ennezat (63) sur l’exploitation de Jean-Sébastien Lhospitalier, agriculteur et créateur de l’unité de méthanisation Methelec. Gilles Berthonnèche, représentant de la FDCuma du Puy-de-Dôme, et les établissements Dachard et Marchadier, concessionnaires New Holland, participaient à l’évènement.

Qu’a-t-il dans le ventre ?

Ce tracteur, récompensé par un Sommet d’or au Sommet de l’élevage 2022, a la particularité d’être alimenté via la méthanisation produite à la ferme. « Nous avons fait le choix du méthane pour des raisons environnementales : préservation de la qualité de l’air et bilan carbone réduit. Mais c’est aussi une solution d’autonomie de production de biométhane sur l’exploitation » explique Nicolas Morel, responsable des carburants alternatifs chez New Holland France. Comment ça marche ? Pour le savoir il suffit de soulever le capot de « l’excroissance » située à l’avant du tracteur contenant des bonbonnes de gaz comprimé à 200 bars (d‘autres sont réparties sur le châssis du tracteur) et reliées à un seul point de recharge.
La capacité standard du tracteur est de 190 litres, ce qui permet une autonomie de 2 à 4h selon l’intensité des travaux exécutés. Un réservoir additionnel de 270 litres permet d’atteindre une capacité de 460 litres et une autonomie de 4 heures 30 à 8 heures selon le type de travaux. Il faut entre 4 et 6 minutes pour faire un plein !

Du bon pour l'environnement

Le T6 Méthane Power est pour l’instant uniquement disponible avec un moteur de 155 chevaux, 6 cylindres - 6.7l. Une vingtaine d’exemplaires est d’ores et déjà commercialisée en France avec le pari d’un développement certain dans les mois et années à venir. Les avantages sont révélés : un bilan environnemental favorable « avec -98% d’émission de particules fines par rapport au diésel ; le biométhane étant très propre, plus besoin d’ajouter du AdBlue et le moteur est donc simplifié », « un bilan carbone diminué de moitié voire même négatif pour le biométhane d’élevage » et « un prix du gaz stable puisque contractualisé sur 3 ans (ndlr : aujourd’hui situé entre 1€TTC/kg et 2,50€TTC/kg) ». Selon Nicolas Morel, ces innovations techniques n’entraînent « aucun changement dans la conduite » et « aucune altération de la performance ».

Un surcoût de 20% mais subventionné !

Le tracteur T6 au biométhane est « presque » à la portée de tous ! La solution est disponible aux agriculteurs méthaniseurs en cogénération ou injection, aux agriculteurs raccordés aux réseaux (soit 10 000 communes en France aujourd’hui), aux Entrepreneurs des territoires (EDT) pour l’ensemble de leurs travaux et aux collectivités.
Pour acquérir le tracteur T6 Méthane Power il faut débourser un surcoût de 20% par rapport à son cousin T6 à moteur diesel. Mais ce surcoût peut être compensé par la baisse du poste carburant pour les agriculteurs méthaniseurs qui produisent leur carburant. Nicolas Morel évoque aussi la possibilité de générer des crédits carbone grâce à l’utilisation de ce tracteur. Mais surtout, dans le cadre du plan d'investissement France 2030, une subvention de 20% (30% pour les adhérents FDCUMA ) est octroyée pour l'achat du tracteur T6 au biométhane.

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière