Aller au contenu principal

Journées allaitantes
Thibault Faure prépare ses Charolais pour le concours des 23 et 24 septembre

Les 23 et 24 septembre, plus de 200 bovins de races Aubrac, Charolaise, Limousine et Salers du département ont rendez-vous à St-Paulien. Un événement qui séduit de nouveaux éleveurs, à l'image de Thibault Faure à Roche en Régnier.

Thibault Faure en compagnie de Léna Ginhac, conseillère en élevages spécialisés à Bovins croissance  (Chambre d'agriculture), sur l'un de ses pâturages qui souffrent du manque d'eau.
Thibault Faure en compagnie de Léna Ginhac, conseillère en élevages spécialisés à Bovins croissance (Chambre d'agriculture), sur l'un de ses pâturages qui souffrent du manque d'eau.
© © HLP

Installé depuis deux ans, dans le village d'Orcerolles à Roche en Régnier, Thibault Faure élève un troupeau de 40 mères charolaises sur une SAU de 95 ha et commercialise une vingtaine de broutards, 7 ou 8 vaches de réforme par an et bientôt quelques génisses grasses. Dans quelques jours, il participera pour la première fois aux journées allaitantes qui se tiendront les 23 et 24 septembre à St Paulien avec deux de ses animaux : Tacos, un veau né le 25 décembre dernier dont les qualités lui plaisent (bon bassin, de bonnes pattes, belles largeurs de dos et de l'épaule, et Tentation, une génisse née le 21 décembre qui présente aussi bien des atouts (un animal complet qui sort du lot) mais dont le tempérament risque bien de remettre en cause sa participation ...

L'ambiance "concours"
Thibault qui connaît déjà l'ambiance "concours" puisqu'il a suivi son maître de stage sur des concours laitiers, est content de participer à l'édition 2023 des journées allaitantes : "Cela permet de voir le travail des autres éleveurs, que ce soit en charolais comme dans les autres races. Evidemment un classement dans ma section me ferait plaisir, cela motive professionnellement mais si je n'en ai pas, ce n'est pas grave". Dans les jours qui viennent, Thibault va consacrer du temps au dressage de ses animaux en les attachant au cornadis au licol, en les faisant marcher... En les habituant aux bruits (musique...).
Très investi dans la génétique, l'exploitant a repris l'exploitation de l'un de ses voisins qui était déjà spécialisé en bovins allaitants et impliqué dans le progrès génétique. Adhérent au service Bovins croissance de la Chambre d'agriculture, Thibault fait appel à son taureau "Piton" et à l'insémination (via XR Repro) pour le renouvellement de son cheptel. "Je voulais continuer sur la lancée de mon cédant en travaillant sur la génétique et en particulier la facilité de vêlage". Ce qui semble plutôt réussi puisque sur 39 naissances, il a été amené à intervenir sur 3 veaux seulement ... L'éleveur est plutôt satisfait des produits issus de son taureau : "les veaux de type mixte sont assez complets et polyvalents. Cela donne aussi de jolies femelles fines d'os, ce qui est important pour les vêlages. Je fais également appel à l'insémination avec un taureau 'vêlage facile' pour être sûr d'assurer un vêlage et pour la diversité génétique que cela apporte. Mon objectif est de développer la croissance des veaux et des vaches et d'augmenter leur quantité de lait".

En attendant la pluie...
Si l'alimentation fait également partie des facteurs à piloter finement sur un élevage, Thibault attend à présent avec impatience que tombe la pluie pour que ses pâtures reverdissent enfin ; l'herbe ne poussant plus ces temps-ci, il a commencé à puiser dans ses stocks d'hiver depuis le 1er septembre.
Heureusement que la récolte d'herbe a été plutôt volumineuse cette année...
Les 23 et 24 septembre, Thibault représentera aussi la Charolaise, une race qui lui plaît pour différentes raisons : "elle est calme, docile, maternelle et bien adaptée à la montagne. Rustique, elle s'adapte bien aux variations climatiques".
Souhaitons bonne chance à
Thibault ainsi qu'à tous les participants de cet évènement agricole du département.
 

Rendez-vous à St Paulien

Les 23 et 24 septembre, la Chambre d'agriculture, en collaboration avec le GDS Haute-Loire, XR Repro et les 4 présidents des syndicats de races Aubrac, Charolais, Limousin, Salers, organise les journées allaitantes à la Halle du Chomeil à St Paulien.
Les 4 races allaitantes seront en concours pendant 2 jours. "Cette année, l'événement a séduit de nouveaux éleveurs, qu'ils soient jeunes ou plus confirmés, preuve que l'événement séduit et motive toujours autant les éleveurs du département" explique Léna Ginhac, conseillère en élevages spécialisés à Bovins croissance.
Sur place, pour le bon déroulement des concours en simultanée, 2 rings seront installés en extérieur. Buvette et restauration sur place. Manifestation gratuite et ouverte à tous publics durant les deux jours.

 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière