Aller au contenu principal

Sellier-harnacheur, un métier passion

Activité rare, que seulement quelques passionnés exercent en France. Une jeune bourbonnaise a décidé d’en vivre. Rencontre avec Clémence Blanc qui pratique ce métier depuis quelques années dans l’Allier.

Activité rare, que seulement quelques passionnés exercent en France. Une jeune bourbonnaise a décidé d’en vivre. Rencontre avec Clémence Blanc qui pratique ce métier depuis quelques années dans l’Allier.
Activité rare, que seulement quelques passionnés exercent en France. Une jeune bourbonnaise a décidé d’en vivre. Rencontre avec Clémence Blanc qui pratique ce métier depuis quelques années dans l’Allier.
© L’Atelier de Diane

Clémence Blanc est une passionnée de chasse à courre. Bourbonnaise, elle s’est installée à Désertines où elle exerce la profession de sellier-harnacheur. Sa boutique « L’atelier de Diane » expose toutes ses créations.
C’est un métier ancestral qui ne cesse d’évoluer. Le sellier-harnacheur a pour principal objectif la création de produits en cuir parfaitement adaptés au cheval et à son cavalier. Il réalise des selles et des harnachements en cuir destinés au dressage et à la conduite du cheval. C’est un travail de précision ayant pour but premier la fonctionnalité du produit, mais sans perdre de vue l’esthétique, la finesse et la qualité du travail effectué. Il demande de la concentration et du savoir-faire. Chaque journée de travail est diversifiée : prise de mesures, création de gabarits, coupe du cuir, choix de la bouclerie, piqûre à la main, à la machine et la finition. Bien choisir ses fournisseurs est essentiel : un travail de qualité qui exige des cuirs de haute qualité.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière