Aller au contenu principal

Séchage en grange, partenaire du bio

Le séchage en grange facilite l’autonomie fourragère tout en promettant un foin à haute valeur nutritive.

Caroline Léger de la chambre d’agriculture du Cantal accompagne Jacqueline et Gilles Lacoste de L’EARL du Cros dans leurs projets.
Caroline Léger de la chambre d’agriculture du Cantal accompagne Jacqueline et Gilles Lacoste de L’EARL du Cros dans leurs projets.
© Renaud Saint-André

Le projet décidé au moment d’installer Jacqueline Lacoste aux côtés de Gilles, son époux, était celui-là : le séchage en grange. Et depuis 2007 qu’ils ont adopté ce système, le couple aurait bien du mal à s’en passer. Au point d’ailleurs qu’il songe désormais à moderniser et étendre le dispositif. De quoi rendre plus performant encore leur production laitière bio.
Partant du principe que l’autonomie fourragère est la clé de voûte de la réussite, l’EARL du Cros à Leynhac en Châtaigneraie cantalienne, tient à valoriser au maximum l’herbe. Les éleveurs complémentent avec leurs propres céréales* et récupèrent aussi le son de boulangerie. Ils n’achètent que quelques minéraux et vitamines et, le cas échéant, de la paille. « On s’était rendu compte qu’on arrivait au bout d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs, avec des campagnes compliquées et une exploitation finalement mal équipée », explique Gilles Lacoste. Jacqueline se souvient qu’un stagiaire, venu du nord Aveyron, a été le premier à évoquer l’idée du séchage en grange. S’en sont suivies des visites dans des fermes qui en étaient dotées et, rapidement, le couple d’éleveurs fait ce choix, avant même leur certification bio.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1488, du 13 décembre, en page 11.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière