Aller au contenu principal

Réforme des retraites : deux mesures pour les petites pensions

En discussion à l'Assemblée nationale depuis le 6 février, le projet de loi destiné à réformer le système des retraites prévoit deux mesures visant à améliorer les faibles pensions agricoles : l'amélioration de la pension majorée de référence, et l'obtention facilitée de points gratuits.

En discussion à l'Assemblée nationale depuis le 6 février, le projet de loi destiné à réformer le système des retraites prévoit deux mesures visant à améliorer les faibles pensions agricoles : l'amélioration de la pension majorée de référence, et l'obtention facilitée de points gratuits.
En discussion à l'Assemblée nationale depuis le 6 février, le projet de loi destiné à réformer le système des retraites prévoit deux mesures visant à améliorer les faibles pensions agricoles : l'amélioration de la pension majorée de référence, et l'obtention facilitée de points gratuits.
© Stéphane Leitenberger/Illustration

Le projet de réforme des retraites du gouvernement, examiné par les députés depuis le 6 février dans le cadre du projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale (PLFSS-R) pour 2023, prévoit de revaloriser les faibles retraites agricoles de deux manières. Tout d'abord, le texte prévoit de « revaloriser jusqu'à cent euros » la pension majorée de référence (PMR) pour les non-salariés agricoles à carrière complète. Le montant de la PMR, aligné sur le Mico majoré (minimum contributif dans le régime général) réajusté chaque année selon l'inflation, est actuellement de 747,57 euros, rappelle l'étude d'impact du projet de loi.
De plus, le texte relève de cent euros le plafond d'écrêtement de la PMR pour éviter « des effets de bord », précise l'exposé des motifs de l'article 10 du projet de loi. Actuellement établi à 961,08 euros (aligné sur le montant de l'Aspa pour une personne seule), ce nouveau plafond sera rehaussé ultérieurement « par décret ». Cet ajustement de la PMR concerne les non-salariés agricoles (chefs exploitants, conjoints collaborateurs, aides familiaux) qui partiront à la retraite à partir du 1er septembre 2023.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière