Aller au contenu principal

Pourquoi le Puy Mary reste attractif ?

Le Grand site Puy Mary - Volcan du Cantal ouvre sa saison avec le renforcement de l’accueil et de l’information de ses cinq maisons de site qui contribuent à la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel du territoire.

L e Puy Mary “est en éruption”, s’amuse Philippe Fabre, président du syndicat mixte du Grand site de France Puy Mary-Volcan du Cantal. En effet, 2024 annonce un “déluge de projets, d’événements et d’investissements” qui dépassent largement la saison estivale “puisqu’on essaye d’être en activité toute l’année”. 

Avec l’ouverture des routes depuis le 29 avril, le Pas de Peyrol, véritable “carrefour pour les Cantaliens et les touristes”, reste un point central essentiel. L’an dernier, ce sont 500 000 visiteurs qui ont foulé le col. Mais plus que jamais, le président et son équipe aspirent à une fréquentation “équilibrée” et “harmonieusement répartie” dans “les  vallées et nos communes”. 

Les maisons de site

Ainsi, chaque maison de site propose non seulement un espace d’accueil, mais surtout invite à la découverte du massif à travers des thématiques spécifiques. Les maisons de site du Claux et du Falgoux sont désormais ouvertes toute l’année, celle de Mandailles-Saint-Julien depuis le 1er mai. La maison de site de Dienne sera accessible elle au 1er juillet, alors que celle du Pas de Peyrol, entièrement rénovée, accueillera le public le 15 juin (lire par ailleurs).
Au Claux, la maison de site héberge dans ses murs la “maison de la montagne”. À découvrir cet été, en juillet et août, le dispositif Micro-folie, outil culturel offrant un accès aux plus grands musées nationaux “grâce à des tablettes numériques”, précise Audrey Legallais, directrice du Grand site. Des animations autour du sport et des paysages seront aussi proposées, ainsi que la découverte d’une exposition d’œuvres artistiques, “La nature dans tous ses états”, de Karine Anglade, Alice Panhard et Caroline Rouquès.
Au Falgoux, une exposition dédiée au Tour de France sera installée. Une partie de cette exposition sera consacrée aux vies et carrières de deux illustres coureurs cantaliens : Antonin Magne et Lily Bergaud. Le collectionneur Yanick Gondoux exposera également maillots et casques d’hier et d’aujourd’hui, des affiches collector, des vélos anciens... Une autre exposition sur les paysages et le patrimoine auvergnat, de François Espinasse, prendra le relais pour août et septembre.
À Mandailles-Saint-Julien, une exposition panoramique dévoile la nature et les paysages à travers panneaux, images, maquettes... Cette année, “un  partenariat a été conclu avec le lycée Saint-Géraud d’Aurillac”, indique Audrey Legallais. Plusieurs visites sur le terrain ont été effectuées “à la découverte du patrimoine bâti et des paysages. Ils ont pu mettre en valeur tout cela sur aquarelle, lithographie, éventails...” Le tout sera visible à la maison de site dès le 1er juin.
À Dienne, c’est une muséographie sur “Les pierres du pays d’ici” et le patrimoine cantalien qui attend le public en suivant le parcours d’un jeune musicien à la recherche d’une pierre de volcan dont on lui a parlé... Au gré de son périple, il va rencontrer les hommes qui travaillent ces pierres. Une maquette géologique présentant les différentes caractéristiques minérales est également à découvrir.

À la découverte d’un patrimoine exceptionnel 

Si dans toutes les maisons de sites un espace boutique est également à découvrir, les touristes et les Cantaliens vont aussi pouvoir s’en donner à cœur joie sur le Grand site avec pas moins de 70 animations cet été, réparties sur l’ensemble du territoire, notamment du côté du Pas de Peyrol où la maison de site fait peau neuve. Afin d’améliorer l’expérience de ces derniers, il a été décidé de moderniser la muséographie “pour offrir des 
animations interactives”, mais aussi sécuriser le parvis “en créant un espace de vie séparé de la circulation routière”, offrant ainsi un point de vue à couper le souffle “et accessible à tous”.
Ce sont 240 000 € qui ont été injectés dans cette opération, permettant des supports pédagogiques traduits en anglais et en braille, de découvrir des dispositifs olfactifs, des récits d’habitants, des objets dédiés à la montagne...
De manière plus générale, le Grand site propose de multiples activités pour l’été : une animation découverte de l’estive, avec le garde nature “maison” Jean-Philippe Reygade, et la possibilité de vivre l’expérience d’un berger depuis le col de Redondet ; des balades “faunes”, toujours avec Jean-Philippe Reygade, pour aller à la rencontre des marmottes depuis le buron d’Eylac, ou de partir à la recherche des chamois ; des ateliers organisés sur la station du Lioran et de comprendre les merveilles du volcanisme et de l’agropastoralisme.
Mais le Grand site, c’est aussi : la possibilité de pouvoir découvrir l’Espace naturel sensible (ENS) de Récusset avec les paysages, la faune et la flore préservés ; de se laisser envoûter par la magie de soirées étoilées au Pas de Peyrol ou au col de Légal ; de sortir les chaussures de randonnée pour des “P’tites virées du parc”, en partenariat avec le Parc naturel des volcans, et admirer les couchers de soleil depuis le Puy de la Tourte, le col de Néronne ; participer à des ateliers pêche du côté de la Petite Rhue à Cheylade ou au lac des Graves ; partir à la découverte du hameau de Niervèze et son riche patrimoine bâti autour des moulins, fours à pain, toits de chaume... ; sans oublier les innombrables randonnées.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière