Aller au contenu principal

Pour un vin d’Auvergne « décomplexé »

Après deux années de travail, la Cave Saint -Verny et la Maison Desprat confirment leur collaboration en créant la société commune Sélia-Saint-Verny, au capital social de 50/50.

Sébastien Vidal, administrateur de Limagrain et PDG de Sélia-Saint Verny, et Pierre Desprat, DG de la Maison Desprat et Directeur opérationnel de la cave Saint Verny, ont scellé leur rapprochement au Sommet de l’élevage.
Sébastien Vidal, administrateur de Limagrain et PDG de Sélia-Saint Verny, et Pierre Desprat, DG de la Maison Desprat et Directeur opérationnel de la cave Saint Verny, ont scellé leur rapprochement au Sommet de l’élevage.
© C. Rolle

Nouvelle structure, nouveau logo et nouvelle signature : le rapprochement Desprat-Saint-Verny ambitionne de structurer la filière viticole en Auvergne.

« Avec seulement 3% de parts de marché régionales, les vins d’Auvergne ont tout à démontrer sur leur propre territoire… et à l’extérieur ! » indiquent en cœur Sébastien Vidal, PDG de Sélia-Saint Verny, et Pierre Desprat, Directeur opérationnel de la cave Saint Verny.

Les deux dirigeants soulignent le côté exceptionnel du vignoble puydômois « issu d’un territoire volcanique unique ». « C’est le seul vignoble en France où le raisin est récolté à flanc de coteaux » explique Sébastien Vidal. « Il est temps que les auvergnats deviennent fiers de leur terroir et de leurs vins. C’est ce vers quoi nous allons œuvrer à la cave pour améliorer cette aura ».

 

Fusion, Eruption, Magma…

Les gammes de la cave ont été totalement repensées autour de la thématique des volcans et de nouveaux moyens techniques et logistiques ont été mis en place.

Trois gammes avec trois vinifications différentes constituent dé-sormais la signature de la cave Desprat-Saint -Verny. La gamme « Fusion » pour des « vins modernes, jeunes et sans tabou, des vins plaisirs » ; la gamme « Eruption» qui « remet à l’honneur le terroir, le goût des épices et la minéralité», enfin la gamme « Magma» avec des « vins rares, d’exception qu’il faut avoir sur sa table », décrit Pierre Desprat.

 

… et dynamique commerciale

Créée en 1885, l’entreprise Desprat Vins et ses quatre générations se sont spécialisées dans la commercialisation des vins auprès des restaurateurs locaux et parisiens. « Nous livrons 250 brasseries parisiennes » précise le patron Pierre Desprat. Au fil du temps, la maison est devenue le premier distributeur en vin du Massif central et un des premiers clients de la cave viticole des coteaux d’Auvergne avant qu’elle ne soit rachetée et relancée par Limagrain en 1991.

Avec le « réseau »de la Maison Desprat, les vins de la cave Saint Verny devraient bénéficier d’une nouvelle dynamique commerciale auprès des métiers de bouche, en Auvergne d’abord mais également à l’étranger.

Léa Desprat, fille de Pierre, intègre la nouvelle structure afin de développer l’exportation et fidéliser les pays déjà importateurs comme le Canada, le Japon, la Grande Bretagne, les Etats Unis ou l’Allemagne… «C’est un travail de petit poucet, d’explications et de présentation. Nous avons la chance d’avoir le volcanisme comme vecteur. A nous de faire savoir nos savoir-faire locaux» précise Sébastien Vidal.

Recherche 50 ha de vignes…

 

La cave Saint-Verny manque de volumes. Elle a donc lancé il y a un an et demi, un plan de développement de 50ha sur 5 ans. « Aujourd’hui, nous avons 15ha en réponse positive, ce qui laisse à penser que nous pourrions atteindre les 50ha au bout des cinq ans » souligne Sébastien Vidal. « La création de la société commune Sélia-Saint-Verny donne une nouvelle lisibilité aux producteurs et dynamise le développement de la filière »

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière