Aller au contenu principal

Santé mentale
"Ne vous privez pas de parler et d'écouter"

"Du Mal-être au Bien-être", c'est le projet de la MSA Auvergne et ses partenaires dans un programme de prévention destiné aux jeunes apprenants dans l'enseignement agricole.

En interagissant avec les acteurs, en se mettant en scène, les jeunes ont pu exprimer leur ressenti face à une  situation de stress ou de mal-être.
En interagissant avec les acteurs, en se mettant en scène, les jeunes ont pu exprimer leur ressenti face à une situation de stress ou de mal-être.
© © HLP

Le mal-être des jeunes, et en particulier des jeunes apprenants dans l'enseignement agricole, fait l'objet d'un "programme spécifique dans la suite de la feuille de route interministérielle de prévention du mal-être agricole", mis en place par la MSA Auvergne, "soucieuse du bien-être" de cette population, comme l'a souligné son président Philippe Panel. Jeudi dernier, 16 novembre, c'était le lancement de ce programme au Lycée agricole de Brioude-Bonnefont en présence d'une soixantaine de jeunes étudiants ; la vigilance aux vents violents sur le secteur du Puy-de-Dôme et du Brivadois a empêché les élèves de l'antenne de Saugues de participer.
Cet après-midi, les jeunes ont été sensibilisés à des situations de mal-être au travers de scénettes proposées par les acteurs de la Compagnie parisienne "Entrée de jeu", auxquelles ils étaient invités à participer pour changer le cours de l'histoire. Ainsi, ils ont pu réagir dans des situations de mal-être suite à une rupture amoureuse, à des difficultés familiales après le divorce des parents, à un stress paralysant lors d'un examen, ou à un changement de comportement sous influence…


Parler et écouter

 
Grâce à ce jeu interactif, les jeunes ont pu exprimer leur ressenti à travers ces diverses situations qu'ils ont pu vivre ou auxquelles ils ont été confrontés dans leur entourage. Globalement interpellés par ces mises en scène, nombre de jeunes ont réagi en proposant des alternatives pour faire diminuer le stress, apaiser la situation, amener les protagonistes à échanger, parler, s'écouter… Alexis et Tibo qui ont chacun accepté de jouer sur scène pour exprimer leurs idées ont apprécié cet après-midi théâtre. "C'était vraiment intéressant et dynamique" souligne Tibo, qui s'est senti concerné notamment par la scène sur le stress lors de contrôles. "En participant, on a pu dire ce qu'on pense ; les acteurs nous ont beaucoup aidés sur scène". Par le jeu et avec un peu d'humour parfois, les idées passent mieux, nous dit Alexis qui insiste sur la nécessité de parler avant d'en arriver à une vraie situation de mal-être : "on peut en parler entre amis, à l'internat…".
Tout au long de l'après-midi, les jeunes ont exprimé des idées, pêle-mêle au fil des scènes. "On ne se cache pas derrière son téléphone ; on doit avoir le courage d'affronter la vérité" ; "le plus important c'est d'être sincère et en accord avec ses sentiments" ; "il faut prendre du temps pour soi, pour se détendre, pour se vider la tête" ; "le prétexte d'un apéro entre amis, c'est l'occasion de pouvoir se confier" ; "il faut dire les choses, mais il y a des façons de parler"…
En fin de représentation, Philippe Panel a insisté sur ce programme pour les jeunes qui cumulent des situations de mal-être vécues par tout ado, et le poids des difficultés rencontrées par le monde agricole. Il invite les jeunes à "prendre soin" d'eux et à communiquer sur cette journée autour d'eux. "Ne vous privez pas de parler et d'écouter" a-t-il conclu.


Un programme déployé sur l'Auvergne


Pour mettre en œuvre ce programme ambitieux, la MSA Auvergne a contractualisé avec l’Union Régionale des PEP Auvergne Rhône-Alpes, compte tenu de son expertise dans ce domaine. Les PEP, Pupilles de l’Enseignement Public, forment un réseau de plus de 100 associations locales qui interviennent dans le domaine de la petite enfance, de l’éducation, des loisirs, du social, du médico-social et de la santé. Les actions seront réalisées par les PEP 43 et leur pôle Solidarité, à travers le service «Allo Écoute Ado». 
Ce programme de prévention se traduit par 5 actions complémentaires : un baromètre sur la santé mentale des jeunes de l’enseignement agricole auvergnat ; un accès privilégié au service de prévention et aide à distance «Allo Écoute Ado» (ligne téléphonique et messagerie) ; des ateliers de prévention auprès des jeunes de l’enseignement agricole auvergnat et auprès des professionnels de cet enseignement, et un théâtre-forum sur le mal-être pour les jeunes de l’enseignement agricole auvergnat. Ce dernier volet s'est tenu ce jeudi à Brioude au Lycée agricole de Bonnefont, et le lendemain au Lycée agricole de Choumouroux à Yssingeaux.
Ce programme pluriannuel sur la période 2023/2025 va être déployé progressivement sur les 4 départements de l’Auvergne, pour servir les 29 établissements concernés, soit 4000 apprenants et 60 professionnels.
 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière