Aller au contenu principal

Lentille
"Ne lâchez pas la culture de la lentille car on joue l'avenir de notre AOP !"

Le groupement des producteurs de Lentille Verte du Puy était en assemblée générale le 17 mars à Chaspuzac.
Le point sur l'activité 2022 avec son président Étienne Liautaud.

Etienne Liautaud, pfrésident du groupement de producteurs de Lentille Verte du Puy.
Pour Etienne Liautaud, la campagne 2023 s'annonce plutôt bien.
© © HLP

Quel bilan tirez-vous de la campagne 2022 pour les producteurs de votre groupement ?
Étienne Liautaud : C'est une année en demi-teinte avec des températures exceptionnellement chaudes et une sécheresse assez marquée en juillet sans oublier certaines communes qui ont été particulièrement touchées par de gros épisodes de grêle. Résultat : on note un mauvais remplissage des gousses à cause d'un manque d'eau et des cultures détruites par la grêle à certains endroits.
Malgré tout, la campagne a été plutôt correcte pour nos 558 producteurs avec des quantités récoltées supérieures à l'an dernier (10 518 qx soit + 22%) et un rendement moyen à 4,3 qx/ha en hausse de +0,8q/ha. Les rendements ont même atteint plus de 10qx/ha sur certains secteurs comme Siaugues Ste Marie. Quant à l'état sanitaire de la culture, il était très bon grâce au climat sec (qui n'a pas eu que des inconvénients pour la lentille) avec un faible salissement des parcelles.

Quelle est l'implication du groupement sur le plan technique ?
Étienne Liautaud : Les agriculteurs de notre groupement suivent avec attention les expérimentations conduites par l'ODG et je note que plusieurs pistes s'avèrent intéressantes en termes d'agronomie avec l'implantation de couverts végétaux, la préparation du sol avant le semis des lentilles pour éviter les excès d'azote... Cette année on constate une moindre utilisation de l'écimeuse (10h d'utilisation contre 170h en 2021), les producteurs n'ayant pas été gênés par l'enherbement en cette année très sèche ; ce matériel, qui appartient au groupement, est habituellement très demandé par les producteurs, qu'ils soient en bio ou en conventionnel, et d'autant plus dans un contexte de raréfaction de produits phytosanitaires utilisables...

Comment s'annonce la campagne 2023 pour la Lentille Verte du Puy ?
Etienne Liautaud : Je crois que l'on peut réellement être optimiste pour la campagne 2023 et ce pour plusieurs raisons. à l'automne dernier, les membres du groupement de producteurs de lentilles ont accompli un gros travail auprès des conditionneurs en vue de valoriser au mieux le prix de la lentille. Et ce travail a porté ses fruits puisque nos négociations ont abouti à un supplément de plus de 1000€ la tonne comparé à 2022 ! Certaines entreprises ont même atteint la barre des 4000 € la tonne... C'est une très bonne nouvelle pour les producteurs comme pour la filière. De quoi motiver les producteurs je pense. Mais ce n'est pas la seule bonne nouvelle puisque les producteurs pourront compter sur une aide PAC pour leur surface de lentille. La nouvelle PAC prévoit une aide pour les "légumineuses" d'un montant de 105€/hectare dès cette année. Pour en bénéficier, rien de plus simple, il suffira aux agriculteurs de cocher la case légumineuses au titre de la lentille. C'est un sacré coup de pouce de la part de l'État.
Notons aussi que les producteurs de lentille ont bénéficié du Plan de la Région Auvergne Rhône-Alpes qui a versé en 2022 une enveloppe de 1 million d'€ aux producteurs éligibles qui se sont engagés à maintenir le niveau de surfaces semées en 2022 au cours des deux prochaines années (2023 et 2024).
Ce sont donc autant de signes positifs pour la campagne 2023 qui, je l'espère, motiveront les producteurs !

Quels messages souhaitez-vous adresser aux adhérents de votre groupement de producteurs ?
Étienne Liautaud : Ne lâchez pas la culture de la lentille car on joue l'avenir de notre AOP ! On perd chaque année de la surface et du rendement. à force, on n'aura plus de quantité suffisante et c'est la pérennité de toute la filière qui sera menacée. Je voudrais rappeler que la Lentille Verte du Puy présente un réel intérêt économique pour nos exploitations et d'autant plus cette année avec un prix revalorisé, une aide PAC et une aide de la Région ; on ne prend pas trop de risque à semer des lentilles, c'est même le contraire.
En plus n'oublions pas l'intérêt de la lentille dans les rotations de cultures de nos exploitations. Cette culture de printemps n'a pas besoin d'azote et apporte même la quantité nécessaire pour la culture suivante ; une économie d'engrais toujours la bienvenue d'autant plus en cette période d'explosion des charges.

 

Les semis ont démarré
Au 21 mars, les producteurs situés dans les zones les plus basses de l'appellation ont commencé à semer la Lentille Verte du Puy dans des conditions favorables avec un sol ressuyé ; un seul petit bémol : le froid qui sévit et ralentit la pousse.

 

Les plus lus

Marin Paquereau se tient au milieu de ses vignes, au-dessus du village d'Ispagnac
Un nouveau vigneron à Ispagnac

L’association foncière agricole des coteaux des gorges du Tarn a aidé à l’installation d’un quatrième viticulteur à Ispagnac,…

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière