Aller au contenu principal

Mieux comprendre les outils numériques de la MSA

Jeudi 25 mai, une dizaine d'adhérents MSA étaient réunis à Mende pour apprendre à mieux se servir du site internet et des services en ligne. Une première formation à la suite de remontées de terrain et que les animatrices espèrent renouveler pour toucher plus d'adhérents.

Jeudi 25 mai, une dizaine d'adhérents MSA étaient réunis à Mende pour apprendre à mieux se servir du site internet et des services en ligne. Une première formation à la suite de remontées de terrain et que les animatrices espèrent renouveler pour toucher plus d'adhérents.
Jeudi 25 mai, une dizaine d'adhérents MSA étaient réunis à Mende pour apprendre à mieux se servir du site internet et des services en ligne. Une première formation à la suite de remontées de terrain et que les animatrices espèrent renouveler pour toucher plus d'adhérents.
© Marion Ghibaudo

Objectif affiché de la formation : « gagner en autonomie sur le site de la MSA et l'utilisation de ses services en lignes », expliquent les animatrices de la formation, Anne Delon, animatrice de la vie institutionnelle, et Amélie Gerbal, conseillère en protection sociale au service de la relation adhérents. Second objectif, « faire comprendre la logique du site, et dédramatiser l'utilisation de l'outil numérique ».
« C'est vrai que si on autonomise les adhérents, cela pourra me libérer du temps pour me consacrer à mes dossiers en attente », souffle Amélie Gerbal qui a vu, ces dernières années, le nombre d'appels à son bureau augmenter pour des questions « que les adhérents pourraient résoudre sans moi ». Un questionnement constant et chronophage qui ralentit la conseillère dans son traitement des dossiers prioritaires. En deux heures, les adhérents et élus auront donc appris à mieux naviguer et à s'y retrouver dans les méandres d'un site extrêmement complet niveau informations, « et donc pas forcément facile d'utilisation pour tous », reconnaissent les animatrices. Et ont récolté quelques astuces pour mieux utiliser les services en ligne. « C'est vrai que parfois, on n'ose pas cliquer alors que la réponse est sous notre nez », s'étonne une adhérente, ravie de cette formation de deux heures.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière