Aller au contenu principal

MFR Saint-Flour
L’établissement fête ses 60 ans

La Maison familiale de Saint-Flour est la plus ancienne d’Auvergne. Dimanche 26 mars, elle fêtera ses 60 ans. Une grande fête est prévue.

Une photo d’époque…
Une photo d’époque…
© DR

Depuis 1951, la Maison familiale et rurale de Saint-Flour a pour vocation de “servir le territoire mais aussi les professionnels, que ce soit dans le secteur des métiers du cheval ou celui du sanitaire et social, depuis 1997. Initialement construite pour former des agriculteurs au pays, toujours sur le principe de l’alternance, elle leur permettait de retourner en stage au sein de leur propre exploitation familiale”, rappelle son directeur, Emmanuel Sorin. L’année 1983 marque un tournant pour l’établissement qui propose alors une formation hippique. Cette nouvelle orientation est aujourd’hui devenue “la formation principale” de ce centre qui propose un cursus, de la quatrième au BTS, en passant par le bac pro hippique. Une MFR qui confirme son esprit novateur en proposant, en septembre, une nouvelle formation : le Capa soigneur des équidés.

La MFR en phase avec l’emploi

 

Ce Capa est une formation de groom palefrenier que les jeunes intègrent à l’issue d’une classe de troisième pour un enseignement en quatre ans (Capa 1 et 2, bac pro 1 et 2) : “C’est une bonne alternative pour les jeunes qui n’ont pas toujours un parcours scolaire assez solide ni un parcours hippique affirmé”, analyse Emmanuel Sorin. Ce Certificat d’aptitude professionnelle agricole débouche sur les soins aux chevaux, quel que soit le type de structure équestre. Il concerne les métiers du sport équestre et le secteur des courses : “Aujourd’hui, la nécessité est de trouver plus de soigneurs qualifiés et performants. C’est justement ce que propose notre établissement avec son accompagnement de qualité et sa discipline, ses compétences et ses connaissances reconnues.” En France, seules quatre Maisons familiales offrent cet enseignement qui complète, à la MFR, les formations aux métiers du cheval, dont le BP Jeps mention équitation et tourisme, un enseignement financé par le conseil régional d’Auvergne. Quant au volet sanitaire et social, il s’est enrichi depuis janvier d’une formation AMP (ou aide médico-psychologique), un diplôme de niveau V pour répondre aux besoins des personnes dépendantes et malades.

 

 

Soixante ans le 26 mars

 

Le 26 mars, la Maison familiale fêtera donc ses 60 ans avec des temps forts :

- 8 h 30 : présentation de l’établissement et de l’ensemble des formations. Une journée “portes ouvertes” pour laquelle enseignants, maîtres de stage, personnel de service, administration, sont mobilisés, de même que les adultes en formation, un groupe d’étudiants en BTS et des salariés ayant participé à l’histoire de l’établissement.

- De 9 heures à 18 heures : les portes ouvertes permettront aussi au public de découvrir les jeunes en séance d’équitation.

- De 18 heures à 19 heures : visite des locaux pour les anciens élèves et les partenaires de la Maison familiale.

- 19 heures : rassemblement à l’espace Renassia pour un apéritif et la diffusion d’un film qui retrace la genèse de la MFR, de 1951 à aujourd’hui : “L’occasion de relancer une amicale des anciens élèves pour une cérémonie qui rassemblera différents publics : agricole (l’historique), jusqu’à celui qui compose les plus récentes formations, une multiplicité qui fait l’identité de la MFR”, se réjouit Emmanuel Sorin.

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière