Aller au contenu principal

Les Plans de continuité d’activité se mettent en place

Des entreprises du Cantal se font conseiller avant de rédiger un plan préventif en cas de pandémie.

La CCI du Cantal conseille les chefs d’entreprises.
La CCI du Cantal conseille les chefs d’entreprises.
© R. S.-A.

On le sait : le virus de la grippe A n’est a priori pas très virulent (voir notre édition du 1er août). Mais il est très contagieux. Pour contenir une pandémie, les médecins risquent donc de prescrire de nombreux arrêts de travail. Sans compter les effets induits par de possibles fermetures d’écoles et donc de parents chargés de garder des enfants à la maison... Bref, la vraie inquiétude ne serait pas tant d’ordre sanitaire qu’économique. Les chefs d’entreprises craignent un taux d’absentéisme important cet automne, notamment en période de rentrée. C’est pourquoi les pouvoirs publics, relayés par les chambres consulaires, incitent les entreprises à se doter d’un PCA : Plan de continuité d’activité. Les plus réactives se lancent. C’est le cas des transports Lhéritier, à Sansac-de-Marmiesse. “Car ce plan est également réclamé par certains de nos clients qui veulent avoir l’assurance d’être fournis, même en cas de pandémie”, souligne le PDG, Jean-Marc Lhéritier.

Mieux vaut prévenir...
Son directeur, Jean-Pierre Micouleau, s’est donc chargé de lister les produits nécessaires et de commander les premiers devis : désinfectant pour le matériel, les mains, masques, gants... “Nous avons même pensé à offrir un vaccin à nos 110 salariés. Mais il est impossible de s’en procurer actuellement”, précise M. Lhéritier. La direction de l’entreprise reste sereine cependant. Son fonctionnement lui permettra de traverser cette hypothétique crise sanitaire. “Nous avons 85 chauffeurs pour 62 moteurs”, explique M. Micouleau. Il a fait le calcul : même si 20 % de l’effectif était absent, l’activité ne diminuerait tout au plus que de 5 à 6 %. Le président de la CCI, Bernard Bouniol, craignant davantage pour sa part que les pouvoirs publics ne durcissent le principe de précaution par des mesures restrictives qui pourraient s’avérer pénalisantes.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière