Aller au contenu principal

INTERVIEW
« Les plans d'aide régionaux sont victimes de leur succès »

Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA 63, et Henry Ferret, président des JA 63, reviennent sur leurs échanges avec le Conseil régional concernant les retards de traitement et de paiement des demandes d'aides FEADER et DJA.

Une femme et un homme.
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA 63, et Henry Ferret, président des JA 63.
© DR

Mercredi 3 avril, la FNSEA-JA 63 a rencontré Fabrice Pannekoucke, vice-président de la Région AuRA en charge de l'agriculture, pour faire le point un an après sa reprise de compétence de l'agriculture. Quelles problématiques avez-vous fait remonter ?

Sabine Tholoniat : Nous avons abordé la question du fonctionnement et du traitement des dossiers co-financés par l'Europe (FEADER), pour faire suite aux nombreux témoignages de professionnels concernant des retards de traitement et de paiement. Or, de nombreux investissements ont été réalisés par les agriculteurs qui comptaient sur ces financements. Nous avons demandé que cette situation soit réglée au plus vite.

Henry Ferret : Côté DJA, nous avons signalé que plus de 200 dossiers, dont une centaine date de l'ancienne programmation, sont en attente du règlement de leur acompte. Nous avons également fait remonter les difficultés d'accès à l'aide bâtiment rencontrées par la plupart des éleveurs bovin viande installés en zones de plaine, qui sont peu à atteindre le taux d'éligibilité minimal fixé à 30 points. Au sein d'une filière où le cheptel et la production reculent, nous avons rappelé qu’il était important de les soutenir afin qu'ils continuent d'investir et maintiennent la viabilité de leurs exploitations pour les futurs repreneurs.

Quelles réponses le Conseil régional vous a-t-il adressées ?

S.T. : En fait, la Région ne s'attendait pas à ce que le programme rencontre un tel succès. Les 24 dispositifs FEADER ouverts par la Région pour la période 2023-2027 croulent sous les demandes. Par ailleurs, des milliers de dossiers datant de la précédente programmation AuRA (2018-2022) restent encore à traiter d'ici la fin de juin 2025. La Région a promis de faire au plus vite, mais les délais de traitement restent incertains. Par ailleurs, aux vues du nombre de dossiers, le budget alloué par la Région à l'agriculture, bien qu'il soit le plus important de France, risque d'être dépassé. L'Auvergne-Rhône-Alpes s'étant engagée à aider ses agriculteurs à investir dans des outils neufs, compétitifs, pour conserver une agriculture dynamique, prévoit d'octroyer une rallonge. D'autres mesures pourraient être prises dans les mois à venir. 

H.F. : Concernant les 200 dossiers DJA, la Région s'est engagée à régler la totalité des acomptes avant l'été 2024. Sur l'aide bâtiment, les taux d'éligibilité à l'aide bâtiment ne baisseront pas, et risquent même d'augmenter car l'enveloppe ne suffira sûrement pas à satisfaire toutes les demandes. Toutefois, la Région a pris bonne note des points de vigilance soulevés au sujet du secteur bovin viande des zones de plaine, dont elle n'avait pas conscience puisque la majorité des éleveurs non éligibles n'avaient naturellement pas déposé de demande. 

Qu'en est-il au niveau départemental ?

S.T. : La Région s'est dite consciente des difficultés rencontrées par ses agriculteurs, sur l'ensemble du territoire et dans chaque département. Elle a réaffirmé que la profession agricole (FNSEA-JA et Chambre d'agriculture) était un interlocuteur de premier ordre, et que les déclinaisons départementales ne seront pas oubliées.

H.F. : Le bilan de cette première année a été impacté par de nombreux bouleversements. Néanmoins le Conseil régional se montre à l'écoute, s'intéresse et s’investit pleinement dans son agriculture, toutes filières confondues.

 

Lire aussi -> De jeunes agriculteurs freinés dans leur installation

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière