Aller au contenu principal

Les limousines ont la cote

L’Assemblée Générale de la section Creuse du Herd-Book Limousin (HBL) s’est tenue le mardi 17 octobre à la salle de la mairie de Chéniers. Autour du Président de section, Daniel Peyrot, éleveur à Vallière, étaient présents, Jean-Philippe Brossillon, représentant le président national, David Delgoulet, chef de service, et David Beaudiment, inspecteur en charge de la zone.

© CB

Chiffres clés
La section Creuse du HBL compte 103 adhérents sur la campagne 2016/2017, des effectifs en très légère baisse par rapport à la précédente campagne avec 5 démissions. À l’inverse l’effectif est stable avec 7 294 vaches cotisantes, ce qui place la Creuse au quatrième rang national. Le taux de cotisation est de 74 %. La section a fait certifier sur la campagne 730 mâles (-15 %) et 2 038 femelles (+5 %). Le total est de 2 768 animaux certifiés soit 12 % de l’activité nationale. Quant au pointage, il a porté sur 2 062 génisses contre 1 949 sur la campagne précédente. 185 femelles ont été qualifiées RR, et 43 RRE, soit respectivement 3 % et 1 % des vaches cotisantes. Du côté des mâles, 14 ont été qualifiés RR VS et 2 RRE VS. Les éleveurs de la section ont apporté 59 veaux à la Station Nationale de Qualification de Lanaud dont 24 ont été qualifiés Espoir et 26 RJ, soit un bon ratio de 52 % de RJ. Par ailleurs, les éleveurs originaires de la section se sont portés acquéreurs de 42 veaux à la Station de Lanaud : 26 Espoirs et 16 RJ, ce qui place la section à la troisième place nationale.

Exportations
Avec 2 357 pedigrees édités sur la campagne, on assiste à une nouvelle progression par rapport à la campagne 2015-2016 (+146). Bien qu’on se rapproche, les chiffres de 2007-2008 (2 966) ou de 2011-2012 (2 759) n’ont pas encore été rattrapés. Cette évolution montre néanmoins que, quand le sanitaire est en ordre, l’intérêt pour la génétique limousine est important. Les principaux importateurs de cette génétique à haute valeur ajoutée sont les espagnols avec 616 femelles et 129 mâles, les italiens (435 et 86), les roumains (229 et 23), les hongrois (117 et 13) et les polonais (109 et 62). Viennent ensuite les lituaniens, les turcs, les belges, les portugais, puis la Grande-Bretagne, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Perspectives
Malgré un contexte qui demeure difficile, la section maintient la Creuse au premier plan national : des effectifs de vaches cotisantes stables (quatrième place nationale), une progression sur le nombre de vaches certifiés, une place de troisième acquéreur à la Station Nationale de Qualification de Lanaud. Les éleveurs ont également démontré leur dynamisme et leur investissement à l’interdépartemental de La Souterraine ainsi qu’au Concours Général Agricole où plusieurs élevages se sont particulièrement illustrés.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière