Aller au contenu principal

Marché du maigre
Les éleveurs bovins appelés à retenir au maximum les broutards en ferme

Face à la baisse continue du cours du broutard, non justifiée par la conjoncture, les éleveurs de races à viande du Grand Massif Central appellent les éleveurs du Massif Central – ceux qui le peuvent et le temps qu’ils pourront – à la rétention des broutards en ferme.

Les FDSEA et JA du Cantal, du Lot et de l’Aveyron ont ouvert le bal des actions dénonçant les cours trop bas des broutards.
© Union du Cantal

« Depuis plusieurs semaines, les prix de vente des broutards ne cessent de baisser, et ce, de façon totalement déconnectée des réalités du marché. Rappelons que pour 2020, les exports vers l’Italie sont stables par rapport à 2019, et même en hausse sur la semaine précédente. La demande du marché européen est là. Pourtant, depuis des semaines, un éleveur perd 150 € par animal vendu ! », s’insurge Christian Bajard, coordinateur du Berceau des races à viande du grand Massif central. Ainsi, alors que le prix d’un broutard devrait être de 3.25 €/kg sur la base de l’indicateur du coût de production national (issu de la méthode validée par les opérateurs de l’Interprofession), il est à ce jour à 2.38 €/kg. Face à cette évolution des prix incompréhensible et inacceptable, les éleveurs de races à viande du Grand Massif Central appellent donc les éleveurs du Massif Central – ceux qui le peuvent et le temps qu’ils pourront – à la rétention des broutards en ferme. « Il n’est plus question de vendre à ces niveaux de prix, il est vital de faire remonter les cours rapidement, en cohérence avec les signaux des marchés », rappelle l’éleveur de Saône-et-Loire. Via diverses actions départementales, les éleveurs du berceau entendent maintenir la pression auprès des quatre exportateurs qui pèsent à ce jour 83% des volumes entre la France et l’Italie. « Les chiffres sont plus têtus que les discours, les éleveurs ont besoin d’une réponse cohérente des acheteurs et des pouvoirs publics face aux signaux des marchés. Il en va de l’avenir des éleveurs de bovin de race à viande dans le Massif central ».

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière