Aller au contenu principal

INNOVATION
Les Cuma de la région se numérisent

La Fédération Régionale des Cuma d'Auvergne-Rhône-Alpes a organisé une journée autour des solutions numériques et innovantes pour répondre aux besoins, toujours plus pointus, de ses adhérents.

Les outils numériques, tels que les systèmes de guidage, se conjuguent aussi au travail collectif.
Les outils numériques, tels que les systèmes de guidage, se conjuguent aussi au travail collectif.
© © Auvergne Agricole

Outils de guidage, logiciels de gestion, stations météo connectées... Les outils numériques se déclinent aussi à l'usage en Cuma. L'accès à certains d'entre eux participe à l’amélioration de la maîtrise des techniques agronomiques ou optimise de l'usage des matériels au sein des coopératives. Les 1 650 Cuma d'Auvergne-Rhône-Alpes rassemblent près d'un tiers des agriculteurs de la région et face au contexte économique actuel "le collectif est la meilleure solution" assure Daniel Petitjean, président de la FRCuma.

De la gestion du matériel au travail au champ
Le 6 avril dernier, la numérisation des Cuma était le moteur d'une journée dédiée à ces outils au lycée agricole de Brioude-Bonnefont en Haute-Loire.
Étaient rassemblés, les logiciels facilitant la gestion des matériels des coopératives tel que le service MYCUMA. Ce dernier se décline en deux volets.
Le premier, MYCUMA Planning permet la réservation de matériel en ligne en offrant aux adhérents, un accès au planning de chaque outil de la coopérative. Le logiciel peut gérer seul les réservations ou laisser le responsable valider les demandes. Le carnet d'entretien est numérisé facilitant les saisies. Bien entendu, un tel cerveau numérique est capable de recouper les informations pour facturer l'usage du matériel via une synchronisation avec le logiciel MYCUMA Compta.
Le second volet de cet outil numérique est nommé MYCUMA Travaux et offre la possibilité de dématérialiser les bons de travaux pour là encore aider à la maintenance du matériel et faciliter la facturation.
On pouvait voir également deux sociétés proposer des stations météo connectées : Sencrop et Weenat. Les données des capteurs sont accessibles directement sur mobile, tablette ou ordinateur, via des applications. Ces informations peuvent être couplées à d'autres stations météo, sondes anémomètres, tensiométriques... installées chez plusieurs agriculteurs.
Enfin, on retrouvait également lors de cette journée, plusieurs matériels de guidage en démonstration (système RTK, GSM, Autotrac...).

La numérisation un enjeu d'avenir
La numérisation des Cuma n'est pas un simple enjeu d'organisation et de gestion du matériel. "Elle accompagne les nouvelles générations, motive les jeunes à nous rejoindre et nous aide dans nos prises de décisions" explique Daniel Petitjean. Confrontées aux difficultés de renouvellement des générations et d'embauche des salariés, les Cuma voient dans la numérisation une solution. "Le progrès n'empêche pas de conserver les liens humains" souligne le président de la FR Cuma avant d'ajouter "ils sont une réponse à nos coopératives et à nos adhérents dans la facilitation de la gestion de leurs matériels mais aussi dans l'amélioration de leurs pratiques".
La numérisation et l'innovation technologique donnent un second souffle aux Cuma. Nombre de ces nouveaux outils ont un prix à la hauteur des solutions et des réponses qu'ils offrent. Le matériel, la gestion des données, l'accompagnement, les mises à jour... Les prix sont parfois très élevés et encore une fois, le modèle des Cuma permet d'en optimiser le coût. "On voit de plus en plus de systèmes de guidage type RTK dans les coopératives ou aussi des stations météo montées en "série" pour avoir une vue d'ensemble d'un secteur. Le collectif est justifié sur ces outils bien qu'ils paraissent faits pour de l'individuel."
 

 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière