Aller au contenu principal

Les agriculteurs en première ligne

Une coordination inter-services pour lutter contre les feux de forêt.

© HC

Cela a été constaté l'an dernier, le changement climatique expose désormais l'ensemble du territoire français au risque de feux de forêt : en Creuse nous avons pu sentir l'odeur des pins brûlés en Gironde et même en Bretagne le feu a pris en forêt de Brocéliande. En Creuse, nous avons été relativement épargnés par les grands feux, il y a cependant eu une très forte hausse du nombre de départs de feux, 202 en 2022 contre 112 en 2021.
90 % des départs de feux sont provoqués par l'activité humaine : mégot jeté, barbecue ou feu de camp sont des grands classiques de la négligence. Les accidents sont également courants, notamment par l'utilisation d'outils mécaniques lors des travaux agricoles ou paysagers.
Lors d'un point presse de présentation de la coordination inter-services, la préfète de la Creuse Anne Frackowiak-Jacobs a rappelé que toute activité pouvant provoquer une étincelle est à risque. C'était la raison de la présence de Pascal Lerousseau, président de la Chambre d'Agriculture lors de cette rencontre : « Les agriculteurs travaillent souvent avec du matériel qui produit des étincelles, il est important de bien entretenir son matériel et d'être vigilant ». Il est recommandé aux agriculteurs et aux personnes effectuant des travaux agricoles de faire preuve de vigilance, de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter les risques de départ d'incendie (dépoussiérage avant le travail aux champs) et de prévoir des moyens d'extinction de premier niveau (extincteur à eau, tonne à eau, etc...). Les pompiers apprécient d'ailleurs énormément la présence de tonnes à eau à proximité des départs potentiels d'incendie.
Il existe désormais une météo des forêts (https://meteofrance.com/meteo-des-forets), qui permet de connaître le niveau de risque jour après jour en fonction des conditions météorologiques. C'est sur cette météo que la préfecture va se baser pour déterminer le niveau des différents moyens de préventions (restrictions, contrôles par l'OFB, etc.). En 2022, 25 journées ont été identifiées à risque ou risque sévère en Creuse. La coordination inter-service va permettre de diffuser à grande échelle les alertes et appels à la vigilance en cas de risque fort.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière