Aller au contenu principal

HBL
Le temple de la race limousine a trente ans

En 1984, les futurs responsables du Pôle de Lanaud prenaient un pari en créant la Station nationale de qualification de la race limousine. Trente ans plus tard, le paysage agricole a bien changé et le Pôle de Lanaud prend un nouveau virage.

2014 sera une année particulière pour le pôle de Lanaud qui fête le trentième anniversaire de la Station nationale de qualification. Un anniversaire qui sera marqué tout au long de l’année par de nombreux évènements. Le 5 juin, le premier d’entre eux était hautement symbolique. À l’issue de la dernière vente RJ de la campagne 2013-2014, les responsables de Lanaud ont en effet choisi de rendre hommage à Louis de Neuville. Décédé en juillet dernier, le président fondateur du Pôle sera désormais indissociable du lieu puisque le ring a été rebaptisé à son nom. Ce temps fort a permis à chacun de se remémorer la génèse du projet qui, comme l’a rappelé Bernard Roux, président de France Limousin Sélection « a fait débat à l’époque ». En 1984, plusieurs stations de sélection sur performances individuelles coexistent en Limousin. Par ailleurs, plusieurs constats s’imposent à la profession : la qualité des taureaux entrant dans la base de sélection est insuffisamment maîtrisée et les meilleurs veaux ne sont pas forcément proposés pour l’insémination artificielle. Enfin, si les qualités de la race sont universellement reconnues, la vitesse de croissance lui fait encore défaut. Le Herd book Limousin s’attelle alors à la construction d’un programme collectif de sélection et propose la création d’une station de qualification individuelle. Pas une mince affaire. « Lanaud a pu être créé grâce à des hommes qui ont pris des risques », souligne Bernard Roux. Parmi eux, Jean-Noël Bonnet alors ingénieur à l’ITEB, a dû convaincre les plus gros vendeurs de reproducteurs limousins du bien-fondé du projet collectif. En 1982, un nouveau règlement intérieur du Herd Book Limousin pose la première pierre de l’édifice. Plusieurs missions sont données à la station de Lanaud qui ouvre ses portes en juillet 1984 : contrôler chaque année les 700 meilleurs mâles de la race, les classer en fonction de leurs performances, maîtriser leur qualité et identifier ceux pouvant faire progresser le niveau de la base de sélection.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 13 juin 2014.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière