Aller au contenu principal

Le pari d'une filière économique équilibrée

En réunissant vingt-deux départements sous sa bannière, la marque « alt.1886 » entend valoriser la viande bovine du Massif central. Fort d'un solide argumentaire autour de la naturalité, l'authenticité et d'une juste rémunération, la marque a déjà séduit le réseau Système U.

© DR

4 octobre 2019 au Sommet de l'Élevage de Clermont-Cournon, il y avait de l'émotion dans l'air, mêlée à la satisfaction de démarrer une belle aventure. Devant un parterre d'élus, de responsables professionnels, d'opérateurs de la filière viande du Massif central, les acteurs de l'association Valomac porteuse de la marque « alt. 1886¹ : les viandes du Massif » ont écrit un premier chapitre déterminant pour leur avenir. « Il y a un an, nous avons décidé de transformer nos spécificités en opportunités en surmontant nos préoccupations individuelles pour construire une marque porteuse de valeurs », a résumé Benoît Julhes, président de Valomac. Un an plus tard, le premier contrat tripartite entre éleveurs, transformateur et distributeur a donc été signé. Ce contrat engage l'association Valomac, le transformateur local Languedoc Lozère Viande (filiale du groupement de producteurs Celia) et le distributeur Système U.

Premiers tests encourageants
Les premières barquettes de steaks hachés estampillées « alt.1886 » ont donc été commercialisées en novembre dernier dans deux magasins à Mende et à Lodève. Avec des résultats très encourageants puisqu'en Lozère, ce sont plus de 200 unités par semaine qui se sont écoulées, soit trois fois plus que ce que vend le magasin avec son steak « référence ». Fort de ce succès naissant, et avant d'élargir la commercialisation de la marque à tous les magasins U du sud de la France sur la zone PACA et Occitanie, le directeur du réseau sud des System U, Nicolas Bringer souhaite poursuivre le test. Ainsi depuis le 17 janvier, faux-filet, rôtis, pavés, effilochés... ont rejoint en rayon les steaks hachés.

Valeurs partagées
« En fonction des ventes, nous affinerons la construction de notre gamme. Cet élargissement a un intérêt pour le distributeur, mais aussi pour nous », explique Elsa Bonsaquet, chargée de mission de la marque. En effet, en magasin, cela garantit une meilleure visibilité de la démarche, et à l'abattoir, cela contribue à construire l'équilibre carcasse. Cette incursion dans le sud de la France est loin d'être anecdotique pour « alt. 1886 ». En effet, de Bordeaux à Menton, la coopérative Système U accroît son rayonnement sur tout le sud de la France à raison de 25 000 m² nouveaux chaque année. Elle dispose ainsi de 280 magasins. C'est dire, si en mettant un pied dans le réseau, la marque a déjà fait un pas de géant. « Notre marque collective responsable et solidaire, qui correspond aux valeurs des agriculteurs de cette région : des produits vrais, bons et naturels, correspond aux valeurs défendues par le réseau Système U », détaille Benoît Julhes. En associant au goût des produits, une juste rémunération pour tous les maillons de la filière, « alt.1886 » entend bien embarquer dans son sillage d'autres enseignes. Des échanges sont actuellement en cours avec des grossistes qui pourraient à terme proposer la gamme à des restaurateurs. D'ici quatre ans environ, la marque ambitionne d'écouler 2 500 tonnes équivalent carcasse.

1. Alt.1886 : Le nom fait référence au Puy de Sancy, étendard du Massif central, qui culmine à 1886 mètres d'altitude.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière