Aller au contenu principal

Le mouton tient bon

Tech Ovin Tech-Ovin 2015 a refermé ses portes jeudi dernier à Bellac sur une édition satisfaisante tant pour les visiteurs présents en masse, que pour les organisateurs. Ces derniers, soulagés, ont clôturé ce 9e salon national du mouton avec la promesse des responsables politiques que Tech-Ovin poursuivra sa route à Bellac.

© P. Dumont

Bisannuel, le Salon national du mouton a fêté cette année ses dix-huit ans d’existence. L’âge de la majorité donc, a relevé Claude Souchaud qui a aussi souligné le dynamisme de la filière ovine. Un dynamisme salué par les personnalités qui ont inauguré le salon mercredi. Pas moins de trois présidents de région étaient présents, Gérard Vandenbroucke étant accompagné dans la visite par ses homologues aquitain et picto-charentais. Parmi les personnalités présentes figuraient aussi Michèle Boudoin, présidente de la FNO, un représentant de l’APCA, Corine Hourcade Hatte, maire de Bellac, Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental de la Haute-Vienne, entre autres. Retenu à Paris avec la manifestation attendue le 3 septembre, le Ministre de l’agriculture a toutefois laissé un message aux participants. Revenant sur la récente annonce du maintien de la DRAAF à Limoges dans le cadre de la réforme territoriale, Stéphane Le Foll a souligné, par la voix du Préfet de Région : « Maintenir le siège de la DRAAF à Limoges est un signe fort du gouvernement en direction des territoires ruraux. » Un autre signal fort, pour Tech-Ovin celui-là, a été délivré lors de l’inauguration. Les rumeurs qui voudraient que la présence de Tech Ovin à Bellac soit remise en cause par la fusion des régions ont été balayées par les élus présents, présidents de région en tête. De quoi redonner du baume au cœur aux organisateurs et bénévoles mobilisés sur l’événement.

Fromages, cuir, analyse de fourrages… les nouveautés de cette année
Pour ce 9e salon du mouton, plusieurs nouveautés étaient attendues. La filière cuir, par l’intermédiaire de l’association Les portes du cuir, a ainsi réalisé pendant les deux jours des démonstrations de ganterie. Une conférence était également programmée. Enfin, l’association a profité de Tech-Ovin pour faire la promotion de son salon éponyme qui se déroulera les 2, 3 et 4 octobre prochains à Montbron (16). 61 éleveurs, artisans, professionnel des métiers, tanneurs, fabricants de machines, entreprises de luxe y seront réunis pour mettre en lumière leurs savoir-faire. Le lait et les fromages n’étaient pas en reste avec une grande nouveauté : la possibilité d’acheter du fromage sur le Salon et notamment de l’Ossau Iraty et de Roquefort. La confédération générale des producteurs de lait de brebis et des industriels de Roquefort (CGPLBIR) avait déplacé pour l’occasion un food truck avec un animateur et une crémière pour faire déguster du Roquefort sous toutes ses formes. « Ce que nous souhaitons, détaille Mélanie Verdelet de la CGPLBIR, c’est inviter le public à vivre une expérience en toute convivialité. A Rodez récemment, nous avons ainsi fait goûter de la barbapapa au roquefort ! » De nombreuses animations se sont succédées pendant les deux jours. Les élèves du CFA du Moulin Rabaud ont ainsi découpé une dizaine de carcasses d’agneaux Diamandin, Baronnet ou de Pauillac entre autres, en provenance de toute la nouvelle région. Dégustations et recettes en direct étaient aussi de la partie. Dans un autre registre, la chambre d’agriculture 87 a proposé des tests moteur grâce à un banc d’essai prêté par la chambre d’agriculture de Poitou-Charentes. Au delà de la simple vérification des données constructeurs le but était de pouvoir donner des préconisations aux agriculteurs, notamment sur l’entretien. La chambre Régionale d’agriculture proposait quant à elle d’analyser la valeur alimentaire des fourrages. De nombreux échantillons de fourrage ont ainsi été passés à la moulinette durant le salon pour mesurer les matière sèche et azotée totale, la digestibilité, la cellulose ou encore les fibres.

L’Avenir en question
Pour sa neuvième édition, le Salon du mouton avait renouvelé sa confiance à JA Limousin pour coordonner les animations autour de l’installation et de la transmission. Acteurs de l’installation, cédants, porteurs de projet se sont retrouvés sur le pôle Avenir durant les deux jours. La désormais traditionnelle session d’accueil d’actifs portée par la Chambre d’agriculture 87 était reconduite également. Au programme, présentation du territoire, visites d’exploitations à reprendre et conférence sur l’installation en production ovine. D’autres temps forts étaient aussi prévus, notamment sous la forme de témoignages Un jeune agriculteur a ainsi partagé son parcours de jeune installé en 2015 selon les nouvelles modalités de DJA, d’autres ont témoigné sur leur parcours en CS ovin. Enfin, les quelques sept cent étudiants d’Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, et Centre qui avaient fait le déplacement ont pu rencontrer sur l’espace commun du Pôle Avenir, des jeunes agriculteurs installés en production ovine et suivre une démarche d’installation de A à Z. D’un point de vue plus politique cette fois, Tech-Ovin a ainsi été l’occasion pour JA Limousin de renforcer leurs relations avec le Crédit agricole et la MSA avec la signature de deux conventions de partenariat.

Le tondeur de l’année est...
Dernière partie du circuit qui devait déterminer le tondeur de l’année, le concours de tonte organisé à Tech Ovin mercredi, a vu le sacre de Thimoléon Resneau, par ailleurs éleveur de 400 brebis Rouge du Roussillon dans l’Aude. « Je suis très fier de cette victoire car c’est la première que je remporte à Tech Ovin », a-t-il souligné. Thimoléon Resneau va devoir poursuivre ses efforts dans les mois à venir, le tondeur ayant dans sa ligne de mire le championnat du monde en Nouvelle-Zélande en 2017. « Il faut une très bonne condition physique et seuls deux tondeurs seront sélectionnés », a précisé le tondeur. Le vainqueur ainsi que les quatre lauréats de chaque catégorie ont été récompensés par Groupama, parrain du concours.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière