Aller au contenu principal

Banque
Le Crédit Agricole Centre France maintient le cap

Le Crédit Agricole Centre France a clôturé l'année 2023 lors de son assemblée générale durant laquelle, elle a réaffirmé sa volonté de poursuivre, et renforcer, son soutien au sein de son territoire.

Chantal Debost, présidente et Frédéric Baraut, directeur général du Crédit Agricole Centre France ont présenté le bilan 2023 de l'établissement bancaire.
Chantal Debost, présidente et Frédéric Baraut, directeur général du Crédit Agricole Centre France ont présenté le bilan 2023 de l'établissement bancaire.
© ©CACF

L'année 2023 n'a pas été une année favorable d'un point de vue économique. « Réforme des retraites, montée de l'antisémitisme, guerre en Ukraine, conflit au proche Orient... ont dégradé le climat des affaires » précise Frédéric Baraut, directeur général du Crédit Agricole Centre France

Ainsi, le produit net bancaire affiche 531 M€ (-9 %) et le résultat net 129 M€ (-6 %). 

La crise économique sur le secteur de l'habitat pèse lourd dans l'activité de l'établissement bancaire. « Le marché est très attentiste. Depuis trois mois, la demande de crédits habitat est deux fois inférieure par rapport à 2023. » Le directeur général de la première banque du territoire ne s'attend pas à un rebond de la situation en 2024. Le nombre de refus de crédits reste stable. « Nous sommes face à un attentisme très fort sur le marché de l'immobilier ancien avec des propriétaires et des agences qui n'ont pas encore baissé leurs prix. Sur le marché du neuf, il y a d'autres explications avec un surenchérissement très important de la construction dû à la flambée des matériaux, de l'énergie... et donc des prix qui ont augmenté. » L'habitat représente en 2023 environ 1,7 milliard d'euros de distribution de crédits sur les 3,8 milliards accordés par le Crédit Agricole Centre France. En parallèle de ce contexte atone, le marché du financement des entreprises a lui fortement progressé avec plus de 100 millions d'euros d'encours auprès de petites et moyennes entreprises.

Toujours impliqué dans l'agriculture

Ce fût également une très belle campagne pour les activités de conseils, de la télésurveillance et surtout de l'assurance que le Crédit Agricole Centre France doit à l'assurance agricole récolte et prairie

« Centre France représente un quart des contrats sur ce segment en 2023.» 

Depuis un mois, la banque a également ouvert des prêts à taux zéro pour les jeunes installés, plafonnés à 50 000€. La banque porte seule cet engagement « il y a zéro prise en charge de la part du Gouvernement ». Elle apporte ainsi une réponse aux difficultés traversées par la profession. Les chiffres en témoignent : « 32 dossiers ont été déposés sur les cinq départements (Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Corrèze et Creuse NDLR) ».

Le Crédit Agricole Centre France s'implique dans la transition et l'adaptation des territoires. Il y a quelques semaines, il a lancé avec France Carbon Agri (dont la banque est entrée au capital récemment NDLR), la plateforme d'échanges de crédits carbone Carbioz pour « accompagner les agriculteurs dans cette démarche de réduction des émissions ». Carbioz est la première solution complète de transaction de crédits carbone volontaires produits par les agriculteurs sur l’ensemble du territoire français, à destination des acteurs économiques qui souhaitent y recourir pour favoriser la neutralité carbone globale. 

L'établissement bancaire a également noué un partenariat financier avec l'INRAe pour soutenir une étude de trois ans sur la réduction des émissions de méthane par le bétail. Dix caisses régionales, dont le Crédit Agricole Centre France, soutiennent ce travail.

L'engagement au sein du territoire

« Le Crédit Agricole Centre France est le premier mécène du territoire » assure fièrement Chantal Debost

La présidente a souligné les deux millions d'euros qui ont été distribués à 2 253 projets associatifs notamment au travers des Trophées de la Vie Locale. En 2023, la fondation d'entreprise a rajouté à ses domaines prioritaires d'interventions (la culture, le patrimoine, la santé et le bien vieillir) la jeunesse et l'inclusion.

Elle est également revenue sur l'association Passerelle qui accompagne les personnes victimes d’aléas de la vie. « Nous sommes la seule banque à avoir créé une telle association » a-t-elle rappelé. Clients ou non du Crédit Agricole, elle permet à 800 personnes par an d'être épaulées par du personnel formé.

Enfin, Chantal Debost a annoncé une « nouvelle grande cause mutualiste » en 2024 avec un soutien en faveur de la recherche et la prévention sur les maladies cardiovasculaires et AVC.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Mesurer les impacts du futur cahier des charges AOP cantal sur une exploitation

La journée technique, programmée par l’organisme de gestion de l’appellation AOP cantal, a donné l’occasion de projeter sur un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière