Aller au contenu principal

Lanaud 1 : une note positive dans un contexte compliqué

Campagne 2015-2016 de la Station Nationale de Lanaud

Jipsy au Gaec Thimonnier a été le top price de la vente RJ pour 14000 euros.
Jipsy au Gaec Thimonnier a été le top price de la vente RJ pour 14000 euros.
© Station nationale de Lanaud

Le début de la 21e campagne de vente à la Station Nationale de Qualification de Lanaud ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices. La crise sanitaire apparue mi-septembre a en effet refroidi un automne qui s’annonçait en effet très prometteur en terme de perspectives commerciales. En dépit de ce climat lourd et d’une certaine morosité ambiante, le bilan des ventes de la première série de la Station de Lanaud est bon.

Si les signes avant-coureurs de la campagne 2015-2016 étaient favorables, la FCO qui s’est abattue sur la France a redistribué les cartes faisant craindre le pire. La situation, même si elle est loin d’être idyllique, a tendance à se stabiliser laissant augurer une reprise des échanges commerciaux à l’export. Preuve de cette vigueur : des acheteurs de 10 nationalités ont investi dans la première série de la Station de Lanaud. Cela a notamment été rendu possible par la vaccination de l’ensemble des veaux présents à la Station qui permet ainsi à tout un chacun, quel que soit sa zone en France ou son pays à l’étranger, d’être présent. En effet, tous les veaux sont disponibles pour le départ à compter du 2 novembre.
Comme c’est le cas depuis plusieurs campagnes, cette première série était la plus fournie en nombre. 154 veaux sont entrés en station : 14 ont été achetés par Créalim et 10 ont été éliminés en contrôle. 125 veaux ont été effectivement contrôlés. Cette série était composée dans sa très grande majorité de veaux de type mixte avec, toutefois, quelques veaux plus précoces et d’autres plus tardifs. Un large choix de lignées est ainsi proposé tout comme des veaux polled ou labellisés « Vêlage + ». Le taureau le plus représenté est Bavardage (RRE M) avec 9 produits. Au final, 120 veaux étaient proposés à la vente (50 RJ, 69 Espoirs et 1 non qualifié) et proviennent de 89 élevages issus de 28 départements. Avec 22 veaux, les éleveurs corréziens sont les plus représentés devant les hauts-viennois (13) et les costarmoricains (11). Plusieurs élevages se sont distingués avec trois veaux qualifiés RJ : EARL Hérisson (72), Gaec Chauveau (72) et Gaec Rouchès (12).

Les « Espoirs » : 11 % à l’export
Comme de coutume, ce sont les veaux qualifiés « Espoirs » qui étaient proposés en « lever de rideau » de la saison. Une série relativement fournie en nombre puisque pas moins de 70 veaux ont défilé sur le ring. 46 ont trouvé acquéreur parmi les acheteurs présents dans les gradins soit un taux de vente de 66 % ce qui est très honorable compte-tenu du nombre d’animaux à vendre et du contexte. La moyenne de prix est identique à celle de l’an dernier et s’établit à 2 846 euros.
Top price de la vente : Juteux à l’EARL Thimonnier (87) adjugé pour 4 900 euros à l’élevage du Domaine de Langle (87). Ce fils d’Everest (RR VS) x Baggio (RRE VS) présente de très bonnes épaisseurs musculaires dans le dessus et le quartier arrière avec un bon bassin et une bonne cuisse rebondie. À cette morphologie avantageuse, il allie une excellente génétique puisqu’il a terminé 1er de la série sur ses index avec 127 d’IMOCR, 114 de CRste et 121 de DMste notamment. Il a également obtenu le label génomique « Vêlage + » en Facilités de Naissance et Aptitude au Vêlage.
La deuxième meilleure enchère est pour Jambon au Gaec du Bois au Bé (22) acheté par le Gaec Barcelo Urbain (19) pour 4 200 euros. Ce taureau profond, fin d’os avec un bon bassin a également été estampillé « Vêlage + » en Facilités de Naissance et Aptitude au Vêlage.
17 % des veaux vendus partent à l’export avec une mention spéciale pour les éleveurs lituaniens qui se sont portés acquéreurs de 3 veaux dont 2 à 4 100 euros :
- Jackpot à Philippe Deshoulières (87) acheté par Zub Aubrakas est un taureau mixte complet, fils d’Eclair (RJ), un taureau connu sur les concours qui confirme sur sa production ;
- et Jupon à Christian Lagarde (12), un fils de Dieunordic (RJ) x Mozart (RRE QM) part chez Antanas Sakys.

Les « RJ » : un top 50 plein de tubes
Dans la foulée des Espoirs, les RJ ont fait leur rentrée des classes le jeudi 29 octobre. La promotion était composée de 50 veaux à la vente. Carton plein puisque tous ont trouvé preneur à une moyenne là encore identique à celle de l’an passé : 4 578 euros.
Déjà détenteur du top price de la veille, le Gaec Thimonnier récidive avec les deux meilleures enchères de la vente :
- Jipsy prend la direction de la Sarthe où deux éleveurs, l’EARL Hérisson et l’EARL Baligand, s’en sont portés acquéreurs pour 14 100 euros ; bravo à eux. Comme Juteux la veille et Jordan (ci-dessous), il a comme pedigree Everest (RR VS), origine Coluche (RJ), x Baggio (RRE VS). Entre autres points forts : son volume, sa bonne tenue de dos, ses très bonnes largeurs de bassin, sa finesse… et une excellente génétique avec un IMOCR de 126.
- Jordan quant à lui prend la direction du Luxembourg et de l’élevage de Pierre Didderich qui s’en est porté acquéreur en confiance pour 10 000 euros tout rond. Labellisé en génomique sur son aptitude au vêlage, ce veau est dans le top 1 % sur son score Aptitude à l’Allaitement. Niveau morphologique, il dégage un gros potentiel de croissance, de la puissance, de la profondeur avec du volume et un bon quartier arrière… sans oublier la finesse d’os.
Deux autres veaux atteignent la barre des 7 000 euros :
- Jacou à l’EARL du Domaine Saint Elevert (54) acheté par le Gaec du Bois au Bé (22). Ce fils d’Etang (RJ) x Sergent (RJ) est très long de corps et de bassin avec beaucoup de volume.
- Jadis au Gaec Aucomte (87), un fils d’Hidalgo (RJ), origine Ulrich (RR VS), un veau avec du volume, du muscle, de la profondeur et des largeurs de bassin, acheté par la Maison Arsicaud (17).
Au total, 20 % des veaux partent à l’export (10/50) ce qui prouve bien que, malgré la FCO, les étrangers de différents pays (Allemagne, Belgique, Espagne, Pologne, Angleterre, Portugal, Luxembourg pour cette vente) continuent à plébisciter la génétique « made in Pôle de Lanaud ». Au total, sur cette première série, ce sont 18 veaux qui partent dans 9 pays différents ! De quoi mettre un peu de baume au cœur pour la campagne à venir. Félicitations également à tous les éleveurs français actifs pour cette première série qui, malgré les difficultés conjoncturelles et structurelles, continuent d’avancer vers des jours meilleurs.
Une petite vingtaine d’Espoirs restent en vente et tout éleveur intéressé peut contacter Interlim Génétique Service au 05 55 06 46 46 ou par mail : interlim@limousine.org.

Rendez-vous pour la vente de la 2e série de la campagne 2015-2016 : mercredi 2 décembre pour les Espoirs et jeudi 3 décembre pour les RJ.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière