Aller au contenu principal

International
L’accord de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande approuvé par Bruxelles

L'accord prévoit des contingents tarifaires d'importation de 10 000t de viande bovine avec un droit à 7,5%, de 15 000 t de poudre de lait à 20% et 38 000 t de viande ovine à droit nul.

Des moutons sur une aire paillée dans une bergerie.
La filière ovine est la grande perdante de cet accord avec un contingent de 38 000 t de viande ovine, nul de droit, offert à la Nouvelle-Zélande.
© Mélodie Comte

L'accord de libre-échange (ALE) entre l’Union européenne et la Nouvelle-Zélande a été approuvé le 22 novembre au Parlement européen par 524 voix pour, 85 contre et 21 abstentions. Il supprimera 100 % des droits de douane néo-zélandais sur les exportations de l'UE dès son entrée en vigueur et lèvera 98,5 % des droits de douane de l'UE sur le commerce néo-zélandais après sept ans. 

Que prévoit le texte ?

Le volet agricole du texte prévoit notamment l’ouverture par l’UE de contingents tarifaires d’importation de 38 000 t de viande ovine à droit nul, de 10 000 t de viande bovine avec un droit de 7,5 %, de 15 000 t de poudres de lait avec un droit de 20 %, ou encore de 25 000 t de fromage à droit nul. L’accord protège également 2 000 vins et spiritueux de l’UE ainsi que 163 produits indications géographiques. Quelque 23 indications viticoles néo-zélandaises seront également protégées dans l’UE. La possibilité de sanctionner en dernier recours le non-respect des engagements en matière de développement durable est mis en avant comme un progrès pour les accords commerciaux de l’UE.

Malgré des craintes sur l’agriculture exprimées par quelques élus lors du dernier débat qui s’est déroulé la veille du vote, le Parlement européen a également adopté (457 contre 104 et 74 abstentions) une résolution lui permettant de se prononcer sur l’accord. Au niveau du traitement des produits agricoles dans l’accord justement, les eurodéputés estiment que les sensibilités ont été justement prises en considération grâce à des contingents tarifaires et des périodes de transition plus longues. Ils se félicitent d’ailleurs que l’accord limite les importations de viande bovine « à la viande de haute qualité nourrie à l’herbe » tout en appelant la Commission européenne à la vigilance dans la gestion de ces quotas

« Encore un rendez-vous manqué »

En réaction à ce vote, la FNB dit de cet accord qu'il n'est « ni historique ni différent des autres concernant les éleveurs bovins ». « Il se traduira par une hausse des importations de viandes bovines de 10 000 t par an, qui auront donc parcouru 20 000 km pour arriver jusqu’à chez nous ». Interbev, de son côté, estime que « des normes de production européennes, comme le bien-être animal et la traçabilité en élevage bovin/ovin, ne sont pas respectées par les éleveurs néo-zélandais. (…) Cet accord est donc, encore une fois, un rendez-vous manqué sur les clauses miroir ! » 

Les États membres devraient donner leur approbation formelle prochainement. Une fois l'accord ratifié par la Nouvelle-Zélande, il pourra entrer en vigueur, probablement d'ici mi-2024.

 

Lire aussi : Accord de libre-échange UE/Nouvelle-Zélande : la présidente de la FNO réagit

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière