Aller au contenu principal

PASTORALISME
À la reconquête des territoires pastoraux d'Auvergne

Auvergne Estive a annoncé, lors de son assemblée générale, l'ouverture d'un second Plan Pastoral Territorial en Auvergne, sur le territoire du Livradois-Forez (63), et deux enquêtes pastorales sur les com'com du Mézenc-Loire-Meygal (43) et Saint-Flour (15).

Le prochain Plan Pastoral Territorial sera ouvert sur le territoire du Livradois-Forez dans le second semestre 2023 et accompagnera, entre autres, la reconquête pastorale du Col du Béal.
Le prochain Plan Pastoral Territorial sera ouvert sur le territoire du Livradois-Forez dans le second semestre 2023 et accompagnera, entre autres, la reconquête pastorale du Col du Béal.
© M. Comte

Sur les hauteurs des monts du Forez, au Col du Béal dans le Puy-de-Dôme, les siècles de pastoralisme ont façonné les paysages. De l'âge d'or de l'estive et des jasseries, il ne reste que quelques ruines cachées sous la bruyère. Sur ces prairies à 1 390 mètres d'altitude paissent encore quelques troupeaux bovins et ovins, trop peu nombreux pour endiguer ce prélude à la fermeture du paysage. Les éleveurs et le territoire se mobilisent pour préserver l'existant et reconquérir pas moins de 2 000 hectares en déprise. Lors de son assemblée générale annuelle, Auvergne Estive, l'association des estives collectives, a annoncé l'ouverture au second semestre 2023 du Plan Pastoral Territorial (PPT) sur le territoire du Livradois-Forez pour une durée de 5 ans.

Les estives du Livradois-Forez accompagnées

Porté par le Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional du Livradois-Forez, le PPT est composé de quatre axes stratégiques coconstruits avec les acteurs locaux. Les estives collectives pourront alors bénéficier de soutiens financiers (Feader, Conseil régional d'AuRA et les départements du Puy-de-Dôme et du Cantal) pour la création d'aménagements répondant aux besoins de l'estive : points d'abreuvement, cabanes de berger, parcs de contention et clôtures, traite mobile... Au syndicat d'Estive du Béal et du Merle, ce nouveau PPT est un soulagement pour les quatre adhérents. Ensemble, ils exploitent 215 hectares pour la pâture d'un troupeau bovins et d’une troupe ovine. L'ouverture prochaine de ces aides leur permettra de « reconquérir des espaces enfrichés » à l'image de ces 12 hectares repris dernièrement à la friche grâce à un projet communal. Les éleveurs projettent dans un premier temps de créer trois points d'abreuvement qui font aujourd'hui défaut. « Ce sera une chance de pouvoir bénéficier d'un soutien financier spécifique aux aménagements d'estive parce qu'une petite coopérative comme la nôtre, avec seulement quatre éleveurs, n'a pas les moyens financiers suffisants pour faire ces travaux » explique Stéphane Marret, éleveur ovin. L'attente est tout aussi importante à la coopérative d'estive de Chalmazel où une dizaine d'éleveurs bovins allaitants et producteurs laitiers montent leurs troupeaux sur une estive de 540 hectares. Là aussi, la disponibilité en eau est au cœur des projets comme la réfection des clôtures et le broyage de l’envahissante bruyère.

737 000€ d'aménagements pour le PPT des Volcans d'Auvergne

« Dans les années 2000, nous étions 21 exploitations à la coopérative d'Estive de Chalmazel et maintenant nous sommes moitié moins. Les animaux sont peu nombreux et la forêt grandit plus vite que ne pousse l'herbe » témoigne un éleveur. L'association Auvergne Estive a forgé son fer de lance avec la ferme intention de contrecarrer cette déprise pastorale sur le territoire auvergnat. Son plan de bataille privilégié : les PPT. Largement déployés sur la partie Rhône-Alpes (29 territoires engagés depuis 2006), ils étaient inexistants sur la partie Auvergne jusqu'en 2022. Depuis l'ouverture du premier PPT des Volcans d'Auvergne, leur nombre croît sous l'impulsion et l'animation de l'association. « Nous accompagnons les collectifs dans la conception et la réalisation de leurs projets. Notre action porte autant sur la volonté de reconquête des surfaces pastorales et de préservation de celles-ci que sur le maintien à un dynamisme au sein des estives collectives pour favoriser le renouvellement générationnel » résume Jean-Michel Vigier, président de l'association. Deux enquêtes pastorales sont en cours sur les communautés de communes du Mézenc-Loire-Meygal en Haute-Loire et Saint-Flour Communauté dans le Cantal et pourraient conduire à l'ouverture de deux plans supplémentaires dans les années à venir.
Le PPT des Volcans d’Auvergne a quant à lui fait son œuvre. L'année précédente, Auvergne Estive a aidé à la création d'un collectif pastoral sur la commune de Peyrusse et fait renaître deux anciennes associations sur Brezons et Pradiers dans le Cantal. En mars 2023, les premiers projets d'investissement, 16 au total, ont été validés par le Comité de pilotage. « Ces aménagements amélioreront le quotidien et le travail en estive de 265 éleveurs.» La majorité de ces projets porte sur l'accès aux parcelles (réfection de pistes et création) et à l'eau (captages et forages) ainsi que sur la contention (clôtures et parc de tri) et même une cabane pastorale pour le groupement du Puy-Mary. Coût total de ces aménagements : 737 000€ subventionnés à hauteur de 70% par le Feader, la Région et les Départements du Puy-de-Dôme et du Cantal.

L'estive auvergnate en chiffres

Au-delà de l'intérêt économique des PPT, ces derniers ont permis, à travers les enquêtes préalables à leurs instructions, de recenser le domaine pastoral auvergnat. Ainsi le parc des Volcans d'Auvergne et du Livradois-Forez cumulent à eux deux 117 665 hectares de pâtures soit 16% de leur surface. Auvergne Estive a dénombré pas moins de 89 100 hectares accueillant 2 235 estives collectives et individuelles. Ces mêmes estives permettent à 104 800 têtes de bétail (dont seulement 15% sont extérieures au département d'estive) de pâturer et l'emploi d'une trentaine de salariés. « L'estive est une chance pour les éleveurs face au changement climatique » assure Jean-Michel Vigier car même si en montagne l'herbe finit toujours par sécher, elle y est toujours plus verte qu'en plaine.

 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière