Aller au contenu principal

Ruralités
La Caravane des Ruralités a fait étape en Hte-Loire

Sur les routes de France, la Caravane des Ruralités s'est arrêtée 3 jours à Vorey, à la rencontre d'initiatives et innovations qui font vivre les territoires ruraux.

Plus de 90% de notre territoire est en zone rurale.
Plus de 90% du territoire français est en zone rurale.
© © HLP

La Caravane des Ruralités, dispositif national de recherche et de prospective visant à identifier, valoriser et diffuser les initiatives inspirantes mises en place dans les ruralités, est partie sur les routes de France. Et pour sa première escale, c'est à Vorey, commune rurale des bords de la Loire en Haute-Loire, qu'elle a posé ses valises du 23 au 25 octobre.
Accueillie par Cécile Gallien, maire de Vorey et en présence du sous-préfet de Brioude Emmanuel Fevre, référent ruralité du département de Haute-Loire, l'équipe de la caravane a multiplié les visites d'entreprises, de bourgs, d'expositions et autres initiatives pour visualiser la vie du monde rural avec ses contraintes, ses atouts et surtout ses perspectives. Durant ces 3 jours tous les sujets ont été abordés : transports, numérique, services, santé, vie économique et agriculture en particulier sous le prisme de l'alimentation. 
Les territoires ruraux abritent aujourd’hui près d’un tiers (32,8%) de la population française, soit 21,9 millions d’habitants, répartis dans 30 772 communes rurales (88% des communes) qui couvrent 91% du territoire. Dans le sillage d’une nouvelle série de mesures à destination de ces territoires ruraux, Madame la Ministre déléguée chargée des collectivités territoriales et de la ruralité avait annoncé en début d'année, le développement d’un dispositif national de recherche et de prospective, à savoir cette Caravane des ruralités.
 

Les Ruralités, où en sommes-nous ?


Outre les visites de terrain, la dernière matinée était consacrée à un colloque rural local, avec deux tables rondes dont la première s'intéressait à la situation actuelle des ruralités, et la seconde posait la question du tourisme vert comme opportunité pour ces territoires.
Les Ruralités où en sommes-nous ? Telle était la question posée à Monique Poulot professeure de géographie Université Paris Nanterre et Présidente du Conseil Scientifique France ruralités, 
Cédric Szabo Directeur général de l'Association des Maires Ruraux de France (AMRF) et Cécile Gallien 1ère vice-presidente de l'AMRF et vice-présidente de l'AMF (Association des maires de France).
"On revient de loin" a lancé Monique Poulot en expliquant comment l'espace rural a été défini comme tel que très tard, en 1998 seulement avec le Zonage d'aire urbaine et d'aire d'emploi de l'espace rural (ZAUER) voire 2011 avec la typologie des campagnes. Et c'est en 2020, que "la grille de densité devient la norme de la statistique française pour définir et les aires d’attraction des villes (seuil de 15% de navetteurs) et les espaces ruraux". Pendant trop longtemps, on a défini l'espace rural comme étant les territoires qui n'étaient pas urbains, une définition en creux.
 

Les zones rurales ont des richesses 


Autant dire que la prise en compte des diversités des ruralités est très récente. La professeure explique : "les ruralités retrouvent de la couleur avec l'exode urbain. L'exode rural est lui terminé depuis les années 80 et depuis, nombre de communes rurales regagnent des habitants".
De fait, Cédric Szabo explique qu'il y a un décalage dans le temps des politiques publiques qui sont encore transposées des modèles urbains et de citer le ZAN (zéro artificialisation nette). Trop souvent, "la ruralité n'est pas la priorité" alors qu'elle représente un tiers de la population et plus de 90% du territoire. Pour lui, il y a un enjeu majeur pour les communes rurales à faire reconnaître leurs spécificités, et pour le pays les richesses qu'elles apportent, en termes d'environnement, d'alimentation…
Sujet sur lequel Cécile Gallien a renchéri, parlant d'aménité rurale au travers de ce que ces territoires apportent à la nation, avec pour exemple l'eau, les espaces naturels… Et de lancer : "il faut que les zones urbaines nous aident à maintenir ces richesses qui servent à tous". Une notion reprise par l'ensemble des intervenants qui souhaitent que le rural et l'urbain ne soient plus systématiquement en opposition, mais au contraire profitent d'influences réciproques. Et c’est tout là, l’enjeu de cette caravane.
 

Zoom sur…
La Caravane des Ruralités
La Caravane des ruralités doit permettre de mettre en avant les réussites locales nombreuses mais souvent réalisées à bas bruit, puis inspirer une réflexion prospective à l’échelle nationale sur l’avenir de politiques publiques thématiques pour ces territoires. Forte de son ancrage à la croisée des communautés de la recherche académique et de la décision publique, le groupement d’intérêt public Europe des projets architecturaux et urbains souhaite proposer un dispositif souple mêlant outils de valorisation et de prospective, capable d’alimenter et d’accompagner les grands enjeux nationaux de France ruralités par des équipes scientifiques spécialisées et reconnues qui s’appuient sur des observations du terrain.
Le dispositif répond à trois objectifs :
- Identifier et valoriser les bonnes pratiques dans les ruralités en donnant une caisse de résonnance locale et nationale à ces initiatives
- S’appuyer sur les retours d’expérience du terrain pour mieux monter en généralité et capitaliser afin de nourrir les politiques publiques des ruralités de demain
- Nourrir une réflexion de prospective nationale « par le bas » et projeter les territoires dans leur avenir à horizon 2050.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière