Aller au contenu principal

Julien Denormandie opposé à d’autres dérogations qu’en betterave

Alors qu’une « modification législative » est annoncée par le gouvernement à l’automne pour ré-autoriser temporairement l’usage des néonicotinoïdes en enrobage de semences de betterave, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a semblé fermer la porte à des dérogations sur d’autres cultures, lors d’un entretien sur RTL le 27 août. Lorsque le journaliste lui a demandé s’il souhaite restreindre la ré-autorisation à « la betterave et rien que la betterave », le ministre a répondu : « Oui, pour deux raisons. Parce qu’il y a une spécificité, c’est que la [culture de] betteraves ne fait pas de fleur et qu’il y a un outil industriel qui est très particulier que sont les sucreries. Si elles n’ont pas de betterave, elles peuvent s’arrêter en un an, et mettre à plat toute une filière. » Début août, les maïsiculteurs de l’AGPM (FNSEA) avaient notamment fait savoir leur intérêt : « La voie dérogatoire pour l’accès aux solutions efficaces doit également être ouverte pour la culture du maïs ». D’après l’AGPM, cette culture est « également en situation d’impasse totale pour lutter contre les mouches ».

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière