Aller au contenu principal

Industriels et distributeurs s'engagent

Les parties prenantes des négociations commerciales se sont engagées à respecter de grands principes dans le cadre de la réouverture des contrats sur les produits alimentaires.

Les parties prenantes des négociations commerciales se sont engagées à respecter de grands principes dans le cadre de la réouverture des contrats sur les produits alimentaires.
Les parties prenantes des négociations commerciales se sont engagées à respecter de grands principes dans le cadre de la réouverture des contrats sur les produits alimentaires.
© François d'Alteroche/Illustration

Les fédérations représentant les industriels et les distributeurs ont signé une charte d'engagements liant leurs adhérents au respect de certains principes dans le cadre des négociations sur les tarifs des produits alimentaires, a annoncé le gouvernement, jeudi 31 mars. « C'est une charte équilibrée où chaque mot a été pesé », commente le ministère de l'Agriculture. Le texte élaboré sous l'égide du gouvernement est découpé en trois parties : les engagements des distributeurs, ceux des fournisseurs et la question des pénalités logistiques. Les distributeurs prennent l'engagement « d'être souples » dans l'interprétation des clauses de renégociation et d'accepter de les déclencher « même lorsque les seuils ne sont pas atteints ». Ils s'engagent, par ailleurs, à ne pas appliquer de pénalités logistiques lorsque les fournisseurs font la démonstration que les perturbations rencontrées sont liées à la crise ukrainienne ou à l'influenza aviaire. De leur côté, les fournisseurs devront « faire preuve de transparence » et « justifier leurs demandes de hausse ». « En cas de manque d'offre, ils s'engagent à avertir les distributeurs et appliquer une clé de redistribution équitable [entre leurs clients] », précise le cabinet du ministre.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière