Aller au contenu principal

Indicateurs de marchés FNB

Comme chaque mercredi, voici les indicateurs de marché viande bovine , proposés par la FNB pour faciliter la lecture du marché de la viande bovine par les éleveurs.

Comme chaque mercredi, voici les indicateurs de marché viande bovine , proposés par la FNB pour faciliter la lecture du marché de la viande bovine par les éleveurs.
Comme chaque mercredi, voici les indicateurs de marché viande bovine , proposés par la FNB pour faciliter la lecture du marché de la viande bovine par les éleveurs.
© FNB

En bref, pour cette semaine :

Abattages : une dernière semaine avec un faible niveau d’abattage, dans un contexte de fêtes de fin d’année.
Les cotations des vaches viande ainsi que celles des jeunes bovins restent stables. Avec les hausses de charges, cette stagnation des prix est très dommageable (cf. évolution du prix de revient et des prix producteurs en PJ).
Suivi d’écoulement des JB viande : En semaine 52 (mais avant consolidation des données annuelles), les sorties des jeunes bovins restent proches de la modélisation, sans aucun retard de sortie.
Exports maigre : Les exports ont été restreints pendant la semaine entre les fêtes, souvent chômée. Le cumul annuel reste inférieur aux années précédentes, en lien avec des faibles disponibilités et la demande du marché français.
La cotation du broutard français reste stable.

L’embellie des cotations, bien que réelle par rapport à l’année passée, est désormais nettement stabilisée. Ces cours ne permettent toujours pas de couvrir la hausse des charges subie par les éleveurs depuis le début de l’année 2022. Pour illustrer ce constat, vous trouverez, en pièce jointe, des graphiques qui représentent l’écart entre la cotation entrée abattoir et l’indicateur de prix de revient, mis à jour avec les données de novembre 2022, pour les 4 catégories suivantes : vaches allaitantes, génisses, JB et broutards.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière