Aller au contenu principal

Gilles Amat, rapporteur national pour les JA

Gilles Amat fait partie des trois rapporteurs qui préparent le rapport d’orientation national des JA.

Gilles Amat préside les JA d’Auvergne et siège au conseil d’administration national.
Gilles Amat préside les JA d’Auvergne et siège au conseil d’administration national.
© L'Union du Cantal
Président des JA d’Auvergne, le Cantalien Gilles Amat fait partie des quatre jeunes agriculteurs qui représentent la région Auvergne-Limousin au sein du conseil d’administration national des JA. A ce titre, il a été désigné parmi les trois rapporteurs chargés de préparer le rapport d’orientation qui sera présenté et débattu lors du prochain congrès national des JA, du 19 au 21 juin à Epinal. Rapport qui s’intitulera “Un pacte alimentaire, le défi d’une agriculture durable”. “L’objectif qui nous a été assigné, c’est de mener une réflexion prospective et de formuler des propositions que porteront les JA dans le cadre des négociations à l’Organisation mondiale du commerce, du bilan de santé de la Pac en 2008 et de sa réforme en 2013”, confie le rapporteur.
“Le libre échange ne règle pas les problèmes”
Les trois rapporteurs se sont mis au travail en décembre dernier. Ils ont rencontré nombre d’experts et de responsables politiques français ou européens, et rédigé un projet de rapport qui a été présenté courant avril dans les régions. Ils ont d’abord fait le constat que la population mondiale va considérablement augmenter et que, dans ce contexte, la question de la souveraineté alimentaire des États et des peuples est en train de revenir au premier rang des préoccupations. Or, selon eux, “le libre échange ne règle pas les problèmes”. Il amène à produire là où c’est le plus rentable, à spécialiser les productions en rendant les États vulnérables, il détruit les économies agricoles des pays les plus pauvres...”. 

Des défis à relever 
“On parle de suppression des aides et de démantèlement de la Pac. Nous démontrons au contraire dans le rapport qu’on ne peut pas laisser l’agriculture a la merci des seules lois du marché”, commente Gilles Amat. Les JA constatent qu’en Europe, le système de la préférence communautaire a permis de garantir le développement d’une agriculture tout en assurant une sécurité alimentaire et sanitaire. “Alors que, lorsqu’on supprime les barrières douanières, on met en compétition des agricultures aux écarts de compétitivité très importants”, souligne le rapporteur auvergnat. “Nous plaidons donc pour un maintien des protections aux frontières, qui permette de conserver une agriculture productrice en Europe, et de développer une agriculture dans les pays défavorisés”, dit-il. Au-delà de l’enjeu alimentaire, le rapport aborde les autres défis que l’agriculture doit relever, tant au niveau environnemental que de la
production d’énergies.

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière