Aller au contenu principal

Coopérative
Euréa s'inscrit dans une dynamique de développement à horizon 2030

Le 1er décembre, l'entreprise Euréa tenait son assemblée générale en Haute-Loire. La structure coopérative qui réunit 3200 agriculteurs adhérents et 830 collaborateurs répartis dans 4 métiers, a présenté ses axes stratégiques à horizon 2030.

À la tribune : Franck Roux, président délégué Haute-Loire, Bertrand  Relave, directeur général et Jean-Michel Javelle, président.
À la tribune : Franck Roux, président délégué Haute-Loire, Bertrand Relave, directeur général et Jean-Michel Javelle, président.
© © HLP

Le 1er décembre, le Groupe Euréa a dressé le bilan de ses activités dans les locaux du Département de la Haute-Loire ; c'était la toute première assemblée générale présidée par Jean-Michel Javelle, élu en septembre dernier.
 

2022-2023 : activité chahutée


"L'exercice 2022-2023 a été marqué par une activité chahutée" en raison notamment d'une forte inflation qui a impacté avec plus ou moins d'intensité les 4 métiers d'Euréa (agriculture, nutrition animale, jardinerie, alimentation responsable), a indiqué le directeur général, Bertrand Relave. 
Dans le métier de l'Agriculture, Euréa accompagne au quotidien les agriculteurs-éleveurs à travers ses magasins, 30 espaces agricoles Euréa Coop, 28 espaces agricoles Agri Sud Est Centre et 15 silos de collecte ; l'entreprise n'hésite pas à orienter son développement hors frontières, avec l'ouverture d'un nouvel espace Agri Euréa Coop à Boulieu-lès-Annonay (Ardèche). "Nous souhaitons nous développer sur ces zones qui nous ressemblent" a confié le directeur. La forte inflation a impacté les volumes d'engrais et d'aliments commercialisés (59 424 T d'aliments et 597 662 T d'engrais). Pour aider les agriculteurs à faire face au changement climatique, Euréa mise sur l'agronomie et la technique grâce à la mise en place d'une plateforme avec le Groupe Ucal, où 7 ha sont dédiés à l'expérimentation. Les volumes collectés en céréales (50 692 T en 2022-2023, contre 78 000 T en 2023) et en lentilles (rendement moyen très bas de 4qx/ha) ont été faibles. Malgré tout, le groupe coopératif fait face à une vraie problématique d'insuffisance de stockage au sein de ses 15 silos (dont la capacité atteint seulement 38 000 T). 
Dans le métier de la nutrition animale, la structure régionale Atrial répond aux besoins de l'ensemble des productions (bovins, ovins, caprins, porcins et volailles). Au cours de l'exercice 2022-2023, l'activité de l'usine Atrial a souffert (avec 233 715 tonnes d'aliments commercialisés) à la fois de l'inflation et de la guerre en Ukraine. En 2023, son activité est repartie à la hausse. En 2022, Euréa a investi dans Invers Aura, une nouvelle filière spécialisée dans la production et la transformation d’insectes. 
Euréa intervient aussi dans le métier de l'alimentation responsable dans une optique de création de valeur pour les exploitations agricoles et "de conscience de notre responsabilité quant à notre alimentation". Dans ce secteur (soit 43 300 T de céréales transformées en farine et de lentilles), les volumes bio, qui représentent 54% des volumes transformés, ont baissé de 13% ; une tendance qui se poursuit en 2023.
Enfin, l'activité de la jardinerie, quatrième métier de l'entreprise coopérative, s'est maintenue au sein des 53 points de vente grand public (jardineries et Design Store déclinés sous 4 enseignes Gamm Vert, Gamm Vert village, Gamm Vert Nature et Mon Éden.
 

Ancrage agricole réaffirmé


Les dirigeants ont ensuite dévoilé les grands axes du plan stratégique 2030 validé par le conseil d'administration et le comité de direction ; un plan qui réaffirme l'encrage agricole de l'entreprise et s'articule autour de deux axes majeurs. Le premier axe vise à "servir nos adhérents-agriculteurs, développer leur compétitivité et leurs revenus" ; il sera décliné en 4 ambitions : innover et s'adapter, faire grandir la coopérative, construire et développer des filières et se moderniser. "Notre mission première est l'agriculture et nous voulons servir et accompagner au mieux nos adhérents sur l'ensemble des productions animales et végétales de notre territoire. Nous souhaitons aussi accompagner nos exploitations dans les transitions pour les rendre plus résilientes, plus autonomes et plus vertueuses dans la possibilité de production d'énergies renouvelables" a expliqué le président Jean-Michel Javelle dans son rapport moral.
Le second axe de ce plan stratégique entend "développer des activités Retail rentables (Jardinerie)". "L'ambition est de poursuivre le développement de ces activités pour qu'elles continuent à contribuer aux investissements et au développement du groupe" indique le Président qui a annoncé l'arrivée d'une nouvelle jardinerie dans le réseau Gamm Vert à St Martin-en-Haut dans le Rhône.
Le plan stratégique a également fixé des ambitions pour les deux autres métiers. Sur la nutrition animale, il s'agit de maîtriser les coûts industriels, d'optimiser la flotte, de renforcer les marques, de développer les filières régionales et de nouvelles filières. Concernant l'alimentation responsable, l'entreprise souhaite développer une filière farine de meule, développer la gamme Gourmélia et maintenir sa position de leader du bio.
 

Transition durable


Engagé dans une transition durable créatrice de valeur au travers d'une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), Euréa a d'ores et déjà réduit sa consommation d'énergie (-14%) dans son réseau de magasins ainsi que son émission de gaz à effet de serre (-13%) au sein de sa flotte grâce à l'utilisation d'un bio carburant. La coop se lance par ailleurs dans l'aventure des énergies renouvelables en investissant dans un nouveau projet photovoltaïque "Loire Haute-Loire Energie" avec ses partenaires Sicarev Coop, Crédit Agricole Loire-Haute-Loire et le groupe Tenergie ; objectif : développer et sécuriser les projets photovoltaïques des exploitations agricoles du territoire 42-43 (lire en page 05). Eurea Coop termine l’exercice 2022-2023 avec un résultat net de +1.67 million d’€, qui tient compte d’une remise de fin d’exercice de 600 K€ intégralement reversée à ses adhérents.
L'assemblée générale s'est poursuivie autour de deux autres temps forts : un hommage au président sortant, Christophe Chavot et l'intervention de Vincent 
Chatellier, ingénieur de recherche à l'INRAE, sur l'avenir de l'agriculture (voir dans cette page).

 

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Henry Ferret, nouvelle tête de proue des JA 63

Vendredi dernier, jour de l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme, un nouveau président a été élu…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

La visite de l'élevage porcin d'Etienne De Veyrac a été très intéressante pour les demandeurs d'emploi.
Des demandeurs d'emploi au cœur du quotidien de deux éleveurs

Dans le cadre de la semaine de l'emploi en agriculture, France Travail, avec les acteurs professionnels, 
a organisé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière