Aller au contenu principal

Échec d'Écophyto 2, troisième mouture en vue

Le ministère de l'Agriculture a publié des indicateurs actualisés sur les utilisations de pesticides dont les chiffres peinent à dessiner une nette amélioration, avec une réduction des épandages restant très éloignés des objectifs d'Écophyto2 +. Les discussions pour élaborer le plan suivant devraient démarrer début 2023.

Le ministère de l'Agriculture a publié des indicateurs actualisés sur les utilisations de pesticides dont les chiffres peinent à dessiner une nette amélioration, avec une réduction des épandages restant très éloignés des objectifs d'Écophyto2 +. Les discussions pour élaborer le plan suivant devraient démarrer début 2023.
Le ministère de l'Agriculture a publié des indicateurs actualisés sur les utilisations de pesticides dont les chiffres peinent à dessiner une nette amélioration, avec une réduction des épandages restant très éloignés des objectifs d'Écophyto2 +. Les discussions pour élaborer le plan suivant devraient démarrer début 2023.
© Jean-Charles Gutner/Illustration

« Baisse tendancielle » pour le ministère, ou dégradation de la situation pour Générations Futures : difficile d'y voir clair dans les chiffres publiés mi-novembre par la Rue de Varenne sur les utilisations de pesticides. Certes, la moyenne triennale des ventes est au plus bas depuis 2009 à 42 800 t. Mais les ventes ont progressé dans l'absolu de 0,7 % entre 2020 et 2021, après une hausse marquée de 20 % entre 2020 et 2019.
De même concernant le nombre de doses unité (Nodu), l'indicateur retenu par le plan Écophyto2 +. À 94,8 Mha, la moyenne triennale 2018-2020 n'a jamais été aussi basse depuis 2010. Mais le Nodu 2020 marque une hausse de 17 % par rapport à 2019. Et si le ministère semble plutôt optimiste pour 2021, avançant un Nodu provisoire à 85,7 Mha, l'indicateur reste très éloigné des objectifs du plan Écophyto2 +. Avec une ambition de baisse de 25 % des utilisations entre 2009 et 2020, le Nodu 2020 aurait déjà dû être inférieur à 62 Mha.
Seul le Nodu des molécules classées comme cancérigènes avérés (CMR1) respecte l'horizon fixé par le plan. Avec 1,2 Mha, le Nodu 2020 des CMR1 serait le plus bas jamais enregistré, représentant une baisse de plus de 80 % par rapport au Nodu 2009. Un succès qui, comme le rappelle le ministère de l'Agriculture lui-même, est dû au non-renouvellement des substances CMR1, « tel que le prévoit la réglementation européenne ». Depuis 2009, un règlement impose en particulier de ne renouveler aucune molécule de cette classe.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière