Aller au contenu principal

Des personnalités quittent un ministre surprotégé par les gendarmes

Président et vice-présidents du Conseil régional, ainsi que l’ancien député Yves Coussain, choqués par le dispositif sécuritaire, boudent la visite du ministre Brice Hortefeux.

Avant de tourner les talons, les conseillers régionaux et le député honoraire ont fait part au ministre des raisons de leur mécontentement.
Avant de tourner les talons, les conseillers régionaux et le député honoraire ont fait part au ministre des raisons de leur mécontentement.
© R. S.-A.
Lionel Roucan, vice-président du Conseil régional, a du mal à y croire : des gendarmes lui réclament une pièce d’identité pour accéder au centre de loisirs du Rouget qui doit être inauguré par le ministre Hortefeux, par ailleurs conseiller régional siégeant dans la même assemblée que M. Roucan. Quelques minutes plus tard, rebelote avec l’ancien parlementaire Yves Coussain, stoppé par le même barrage filtrant. Il est particulièrement outré du fait que même les riverains doivent montrer patte blanche. “La République est tombée bien bas. Si j’étais encore député, je serais mort de honte !”, dit-il. Ce samedi 26 janvier, juste après avoir accueilli le ministre, René Souchon, président du Conseil régional d’Auvergne, Lionel Roucan et Dominique Bru, vice-présidents, ainsi qu’Yves Coussain, député honoraire, ont quitté les lieux, scandalisés.

“À cause” de Tengiz et Zurab

“Par ce geste, ils ont voulu dénoncer le déploiement massif de forces de gendarmerie”, peut-on lire dans le communiqué de presse dont s’est fendu le Conseil régional pour expliquer les raisons de cet incident diplomatique. Il y est précisé que le ministre est arrivé sur les lieux en hélicoptère ; que les “moyens humains et matériels déployés pour l’inauguration d’un simple centre de loisirs, par ailleurs sans rapport avec le ministère de M. Hortefeux, sont la marque d’une dérive des institutions”. La raison de ce dispositif, réclamé par le préfet, c’est la présence du ministre de l’Immigration sur le territoire du canton qui a hébergé Tengiz et Zurab, deux géorgiens en situation irrégulière et expulsés depuis. 

Drôle de recette...

Effectivement, une cinquantaine de manifestants attendaient pacifiquement le ministre. Brice Hortefeux a d’ailleurs immédiatement été à leur rencontre et a sollicité un entretien improvisé avec une délégation. Le départ précipité d’un certain nombre de personnalités a ému Vincent Descœur, président du Conseil général, tout comme Brice Hortefeux. Tous deux regrettaient que la tradition républicaine, assortie d’une forme de cordialité, ne soit pas respectée dans le cadre de l’accueil d’un ministre. Mais finalement, combien de militaires étaient présents ? Difficile de le savoir. Interrogé à ce sujet, le lieutenant-colonel Jannotta préfère ne pas répondre : “Un chef cuisinier ne dévoile jamais sa recette...”, dit-il. Une recette qui, aux yeux de certains, a laissé un goût particulièrement amer. 

Les plus lus

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

la cantinière tient un plateau rempli de steaks.
Viande de Hautes Terres, Première livraison au collège

Vendredi 3 mai, l’association Viande de Hautes Terres livrait pour la première fois ses steaks hachés à la cantine du collège…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière