Aller au contenu principal

RÉUNION
De nouvelles perspectives pour le GDS

 L’assemblée générale du GDS (Groupement de Défense Sanitaire) a eu lieu le 20 mars à Saint-Pourçain-sur-Sioule. 36 éleveurs et 15 administrateurs étaient présents à ce rendez-vous.

Cette assemblée générale est un temps fort pour l’association. « Un temps de dialogue essentiel entre éleveurs », selon Madame le Préfet de l’Allier Pascale Trimbach, qui a annoncé avoir pris bonne note de la situation préoccupante de certains agriculteurs. « J’ai fait remonter les problématiques que vous rencontrez et nous restons particulièrement attentifs, surtout dans un département imprégné par l’agriculture comme le nôtre ». M. Richard Moine, président du GDS, Jean-Yves Thiercy, vice-président, Mme Chartier Anne-Laurence, vice-présidente, étaient présents lors l’assemblée générale. Ils ont ouvert les débats. « Le GDS est un réseau organisé au niveau départemental, régional et national, créé pour gérer le sanitaire en France et dans l’Allier », énonce Richard Moine, président du GDS. Au cours de cette réunion, le rapport d’activité a été exposé brièvement. La section bovine compte 96% d’adhérents, soit 2814 éleveurs bovins. En comparaison, la section porcine compte 134 éleveurs, soit 46% d’adhérents. L’adhésion au GDS reste volontaire. Ses ressources proviennent à 78% par les cotisations des éleveurs, 18% par les subventions et 4% par des prestations diverses. En 2023, 564 apiculteurs ont déclaré leurs ruchers. La déclaration annuelle des ruches est à effectuer entre le 1er septembre et le 31 décembre, 19 437 bovins ont été contrôlés. 302 ont été contrôlés douteux ou positifs : 159 en Besnoitiose, 34 en paratuberculose, 36 en BVD, 28 en néo sporose et 10 en IBR positifs. 2758 interventions en prophylaxie sont prévues pour la campagne 2023/2024. En ce qui concerne la paratuberculose, 65 plans ont été ouverts, dont 8 l’année dernière. Le GDS développe des actions de prévention pour une lutte sanitaire collective.

Une nouvelle caisse « prévention-diagnostic »

L’année 2023 a vu la création d’une nouvelle caisse d’aide « prévention diagnostic ». Elle ne sera réservée qu’aux adhérents cotisants à cette nouvelle caisse. Les éleveurs pourront alors bénéficier de prises en charge supplémentaires à hauteur de 30 à 100 %. Elle permet d’obtenir une aide concernant l’acquisition d’auto-vaccins ou de kits parasitisme. Un projet de création d’une baignoire mobile afin de lutter contre la gale a été mise à disposition des éleveurs. 3840 animaux ont été baignés à ce jour. En fin d’assemblée générale, Loïc Fulbert, membre du GDS de la Mayenne a pris la parole pour sensibiliser les éleveurs à l’importance de la qualité de l’eau. « En élevage, quelle que soit l’espèce, l’eau est consommée par tous les animaux », explique Richard Moine, président du GDS de l’Allier. « La qualité de l’eau esttrès importante. Si elle n’est pas bonne, les résultats techniques seront très vite mauvais. Nous souhaitons inciter les éleveurs à réfléchir, notamment ceux qui sont équipés de puits et de forages. »

Léa Surmely

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière