Aller au contenu principal

De l’huile produite en local, dans l’Allier

La production d’huile et de tourteaux a désormais commencé sur le site de Varennes-sur-Allier.

Vendredi dernier, l’ensemble des acteurs de la filière céréalière, des acteurs publics et privés s’étaient donné rendez-vous sur la zone industrielle du Pallier, à Varennes-sur-Allier, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle usine de trituration, située à proximité du silo de stockage de céréales.

Un projet répondant aux besoins de développement des filières agricoles locales et durables dont Jean-Marc Chamignon, président de SicaBB, est l’un des initiateurs : « Ce projet est né en 2019 lorsque les conseils d’administration des coopératives Coopaca, SicaBB, Valimagne.coop ont acté la création d’une filière protéines. L’objectif était de mettre en place une filière afin de maîtriser l’amont et l’aval de la production des oléagineux de nos adhérents tout en développant l’avenir de l’agriculture bourbonnaise et conserver ainsi la valeur ajoutée dans notre région ».

L’année 2019 voit ainsi la naissance d’ « Ucal Stockage et Protéines » dont Pierre Desgouttes, président de l’Ucal, nous rappelle la genèse : « Depuis 1988, l’Ucal soutient les coopératives dans leurs missions transversales et les aide à dégager de la valeur ajoutée. L’union se développe tout en restant fidèle à ses valeurs d’origine. A savoir, l’équité et le respect des coopératives adhérentes. La création d’Ucal Stockage et Protéines a pour objectif de maîtriser l’avenir de l’agriculture et d’apporter de la valeur ajoutée à notre région, et notamment aux adhérents céréaliers et éleveurs ».

Une logique de proximité rapprochant producteurs et consommateurs

Face à une économie subissant les effets de la délocalisation des productions, il fallait réagir et proposer de nouveaux modes de fonctionnement. Une réflexion dont est convaincu Jean-Marc Chamignon : « Les parcelles de production et l’usine sont situées dans l’Allier. Ainsi, nous diminuons les coûts de transports et l’impact écologique. La proximité entre le secteur de production et le secteur d’élevage permet d’améliorer le bilan carbone, de créer un lien entre céréaliers et éleveurs et de bénéficier au consommateur demandeur de circuit court ».

Un nouvel outil de transformation mécanique et naturel

Ce ne sont pas moins de 30 000 tonnes de graines de colza, de soja et de tournesol qui arriveront, chaque année, au sein de l’usine de trituration de Varennes-sur-Allier. Contrôlées, ces graines sont ensuite décortiquées et triturées mécaniquement par un processus de pression mécanique à chaud et à froid.

Equipé du premier impacteur à colza en Europe, ce dernier permet la valorisation des coques en alimentation animale en vue d’obtenir un tourteau riches en protéines « High Pro » qui sera prochainement commercialisé dans les prochains mois.

Un investissement de 9,5 millions d’euros

D’une surface de 2 500 m2, l’usine de trituration est autofinancée par les trois coopératives Coopaca, SicaBB et Val’Limagne.coop sous l’égide de l’Ucal avec l’appui de ses filiales impliquées dans l’alimentation animale ayant permis l’évaluation des besoins en tourteaux de qualité.

Répondre aux enjeux de société

Des choix techniques et environnementaux portés par les administrateurs des trois coopératives ayant pour objectif de répondre aux enjeux sociétaux. Une ligne directrice ayant permis d’obtenir des soutiens financiers de la part de l’Etat via le plan de relance proche des deux millions d’euros, de l’Union européenne via les fonds Feader approchant les 330 000 € sans oublier les participations de la région Auvergne-Rhône-Alpes, du département de l’Allier et de la Communauté de communes Entr’Allier Besbre et Loire. Jean-Marc Chamignon s’en félicite : « Ces aides nous sont très précieuses et contribueront au succès de cette usine et au développement de la filière oléagineuse bourbonnaise ».

Un avenir prometteur

Pierre Desgouttes, président de l’Ucal, déclare que « ce nouveau site de production ouvre de nombreuses perspectives pour les coopératives de l’Ucal. D’une part, les usines partenaires peuvent désormais sécuriser leur réponse à la demande en aliment pour les éleveurs. D’autre part, les adhérents céréaliers peuvent bénéficier d’un nouveau débouché et d’une valorisation en circuit court ».

Chiffres clefs :

ν 4 ans de construction

ν 9.5 millions d’euros d’investissements

ν 3 graines : colza, tournesol, soja

ν Zéro graine OGM

ν 30 000 tonnes par an de grains d’oléagineux

ν 9 000 tonnes par an d’huile

ν 19 000 tonnes par an de tourteaux (protéines végétales)

ν 6 salariés à temps plein

ν 24h/24 en fonctionnement 330 jours par an.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière