Aller au contenu principal

Cycl'of Course, la messagerie 100 % écolo d'Élise Burgain

Le club Soroptimist d'Aurillac vient d'honorer Élise Burgain avec le prix "Envie d'entreprendre" à travers un nouveau service de cyclo-logistique.

Élise Burgain reçoit 3 000 euros de la part du Soroptimist Aurillac.
Élise Burgain reçoit 3 000 euros de la part du Soroptimist Aurillac.
© J.-M. A.

Le club Soroptimist d'Aurillac vient de remettre, dans les salons de l'Hôtel de Bordeaux à Aurillac, le prix "Envie d'entreprendre" à Élise Burgain suite au lancement de son entreprise Cycl'of Course(1), un service de cyclo-logistique urbaine et péri-urbaine en vélo-cargo qui a, pour l'instant, deux missions principales : le transport de marchandises, petits colis et plis ; un service de collecte de déchets spécifiques (cheveux, bio-déchets...).
À travers ce prix, "le Soroptimist international de France vise deux de ses objectifs phares : soutenir les femmes dans leur démarche d'indépendance ; aider les femmes  à devenir de futures leaders", présentait Élisabeth Malafosse, présidente du club d'Aurillac.

Développement durable

Ce prix, d'un montant de 3 000 EUR, est proposé aux femmes chefs d'entreprise "ayant démarré leur activité depuis moins de trois ans. Pour cette session 2022, ce sont plus de 20 000 EUR qui ont été distribués aux femmes détentrices soit de l'intégralité, soit de la majorité des parts ou actions et du pouvoir décisionnaire".
Ainsi, l'ensemble des dossiers ayant un rapport avec les domaines d'intervention du Soroptimist ont été privilégiés : éducation, autonomie financière, lutte contre les violences, sécurité alimentaire, environnement et développement durable. Le club d'Aurillac a donc choisi de présenter Élise Burgain "pour plusieurs raisons".
La première, le soutien à une reconversion professionnelle puisque la quarantenaire "était psychologue à l'hôpital d'Aurillac". Ensuite, parce ce soutien vient en écho à un engagement fort du club : l'environnement et le développement durable. "Cycl'of Course est une démarche éco-responsable et l'augmentation en flèche des livraisons a des conséquences sur le trafic, un environnement affecté...", autant de raisons pour lesquelles plusieurs entreprises cherchent désormais "de meilleures alternatives".
"Votre entreprise, Élise, est nécessaire et nous lui souhaitons de prospérer" et c'est non sans fierté que la présidente a remis ce chèque à cette maman de quatre enfants dont les ambitions sont encore plus grandes.
"Mon idée de transport de marchandises à vélo est née en fait en 2019, expliquait-elle. Nous souhaitions à ce moment-là échanger notre vieille voiture contre un vélo "longtail" pour pouvoir véhiculer nos enfants." Élise se rend alors compte de tout le potentiel de ce vélo cargo au quotidien. "J'expérimente alors le transport, à titre personnel, de tout type de charges."

Des voyages révélateurs

Courses hebdomadaires, transport de matériaux de rénovation pour la maison, instruments de musique, bois de chauffage, matériels de ski... tout y passe. "Avec ce vélo, je ne passe forcément pas inaperçue sur Aurillac... ainsi qu'au magasin de la Biocoop." Un échange s'instaure rapidement avec l'équipe de cette dernière : "Pourquoi ne pas répondre finalement aux demandes de livraisons à domicile en vélo cargo ?"
Une petite graine germe  dans l'esprit d'Élise, petite graine qui va prendre un grand coup d'engrais, naturel bien sûr, un an plus tard. "Comme tous les ans depuis des années, nous partons en voyage à vélo pour plusieurs semaines et en famille", avec son mari et ses quatre enfants. "Mais cette fois, on décide de partir à la découverte d'autres pays européens" et comme critères de choix, "des pays amis des cyclistes".
D'un coup, le long du Danube (Allemagne, Autriche...), l'horizon s'éclaircit encore un peu plus et la perspective "qu'un autre monde à vélo est possible". Été 2021, direction le Danemark et la Suède cette fois, puis, en 2022, retour sur la Baltique avec la Suède et la Finlande. "De ces voyages, je reviens à chaque fois fascinée par l'univers des possibles qu'offre le vélo", mais également "toujours un peu découragée par l'immensité de la tâche qu'il nous reste à faire en France".
En 2022, c'est aussi le moment où la Biocoop a pour projet d'ouvrir un petit magasin en centre-ville d'Aurillac. "Pierre Mousty, conseiller en mobilité durable, étudie les différentes options pour réaliser l'approvisionnement entre les deux magasins. C'est tout naturellement que j'ai été sollicitée." En juin, Élise passe la vitesse supérieure et lance Cycl'of Course, bien poussée d'ailleurs par la Biocoop et sa gérante Noémie Richard.
Depuis septembre, tous les feux sont au vert avec "un premier client" et "un accueil positif des habitants d'Aurillac". Son nouveau projet professionnel se réalise enfin, "un projet qui a du sens pour tenter de répondre à la triple urgence sociale, climatique et économique". Mais pas que ! Si la cyclo-logistique est une réponse possible, "il faut aller encore plus loin", estime la quadra.

Progr'ESSE pour aller encore plus loin

Apaiser les centres-villes, améliorer le bien-être de tous, réduire les nuisances sonores, améliorer la qualité de l'air, redonner la priorité au piétons... en clair, "favoriser le lien social", voire "rendre plus attractifs nos coeurs de villes". Pour Élise, la cyclo-logistique est aussi un formidable levier économique afin de "créer de l'emploi", mais surtout de "l'emploi non délocalisable", confie-t-elle.
Alors, avec Pierre Mousty, elle estime que le potentiel de développement de la livraison à vélo "est énorme". Mieux, "le secteur de la logistique traditionnelle est à repenser dans sa globalité. C'est un énorme chantier pour les prochaines années". À défaut d'attendre et voir ce qu'il se passe, il est important "de changer nos comportements", avoir cette capacité "à pouvoir évoluer", fait-elle valoir.
C'est ainsi qu'est né un autre projet, encore plus ambitieux, Progr'ESSE (économie social, solidaire et écologique). Il s'agit d'un laboratoire, "qui se veut coopératif, en ingénierie et conduite du changement". Il vise tout bonnement à soutenir "les acteurs de notre territoire, sur le Cantal, dans le développement et l'expérimentation de solutions de mobilités durables", par le biais de la "co-conception", de "l'intelligence collective" en mettant "l'usager au coeur de nos préoccupations et de l'innovation".
Ainsi, Progr'ESSE vient d'être sélectionné il y a peu parmi une centaine de projets innovants en économie sociale et solidaire en Région Aura "pour bénéficier d'un accompagnement avec Alter' Incub" durant 18 mois sur Clermont-Ferrand. "Cycl'of Course est la première expérimentation de ce projet plus global" puisqu'il souhaite toucher tout le Cantal.   

(1) Élise Burgain - Cycl'of Course. Pour tout renseignements : 06 85 27 80 28 ou cyclofcourse@gmail.com

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière