Aller au contenu principal

Lentille
Avancer sur la technique pour produire plus de lentilles sur notre territoire et en France

L'assemblée générale de l'ODG Lentille Verte du Puy s'est déroulée en présence de nombreux producteurs. Même si
la dernière récolte n'a pas donné entière satisfaction, ne tournons pas le dos à ce fleuron dont le marché est plus que prometteur !

Une tribune très fournie pour l'assemblée générale de l'ODG Lentille Verte du Puy le 24 février à Costaros.
Une tribune très fournie pour l'assemblée générale de l'ODG Lentille Verte du Puy le 24 février à Costaros.
© © HLP

Preuve que la Lentille Verte du Puy est toujours au cœur des préoccupations des producteurs : ces derniers étaient au rendez-vous et en nombre ce 24 février dans la salle polyvalente de Costaros pour prendre connaissance de l'activité et des actions conduites par l'ODG Lentille Verte du Puy en 2022.
Le président de l'ODG, Franck Rocher a rapidement planté le décor en relatant les difficultés financières de la filière lentille de France et de l'ANILS (Association nationale interprofessionnelle des légumes secs)... "Pourtant, la lentille est une filière qui doit se développer notamment dans le cadre du plan protéines qui répond à la demande du consommateur". Alors que notre pays importe une forte proportion de lentilles, "notre but est de la produire en France et pour cela on se doit d'avancer sur la technique et de conforter l'ANILS".
 

Petite récolte
Grégory Sauvant, responsable administratif de l'ODG, a dressé un bilan chiffré de la récolte 2022 qui n'a malheureusement pas donné entière satisfaction en termes de quantité. 558 producteurs (580 en 2021) de la zone d'appellation ont semé 2 440 ha (2 470 en 2021) pour récolter 10 518 qx, soit un rendement de 4,3 qx/ha. Des chiffres qui traduisent une certaine stabilité du nombre de producteurs et des surfaces emblavées.
"En début de campagne, les champs étaient propres avec un potentiel de récolte au rendez-vous. On a malheureusement manqué de quelques millimètres de pluie selon les secteurs !" indique Grégory Sauvant. La récolte 2022 était de qualité avec de très belles lentilles présentées en commission certification et 0 déclassement.
Malgré cette petite récolte, qui ne permet pas de répondre à la totalité de la demande du marché, la commission promotion-communication de l'ODG a poursuivi ses activités, en ciblant les réseaux sociaux (instagram, facebook), ce qui permet d'atteindre plus de 1,5 million de personnes, en prenant part au SIA sur le stand régional, en installant un visuel à St Christophe/Dolaizon lors du passage du Tour de France et en achetant des espaces pub lors des fêtes Renaissance au Puy. Le Lentille Verte du Puy était également visible lors des journées nationales JA du groupe Sodiaal à Brioude.
L'ODG dispose d'une commission technique très active animée par Joël Batonnet et Patricia Tyssandier, tous deux mis à disposition par la Chambre d'agriculture. Cette année les essais et expérimentations étaient orientés sur les herbicides antidicotylédones avec la spécialité Lentagran jugée "intéressante à suivre" ; le désherbage mécanique ne démontre aucun effet nocif sur la plante. D'autres essais mettaient à l'épreuve différentes implantations de lentille (semis-direct, semis de lentille après labour).

4 parcelles de permanence
Joël Batonnet a signalé la mise en place en 2022 de 4 parcelles de permanence sur la zone AOP. "Ces parcelles permettent une observation de la culture et de rencontrer les producteurs sur le terrain ; si ces derniers font remonter des problématiques particulières, il est possible de se diriger sur leurs propres parcelles de production. Les parcelles de permanence seront reconduites en 2023". Le technicien a annoncé la tenue d'une formation lentille le 21 mars prochain à St Jean Lachalm.
Patricia Tyssandier est intervenue sur l'agronomie et la gestion de l'enherbement en culture de lentille. Elle a notamment confirmé l'intérêt des couverts végétaux de type avoine et seigle en automne-hiver sur le système racinaire de la lentille (qui doit comporter des nodules actifs indispensables pour nourrir la plante) et sur la gestion de l'enherbement.
Patricia Tyssandier a alerté les producteurs sur l'impact des reliquats d'azote contenus dans le sol : "Au-delà de 55 unités d'azote, on impacte à la baisse le nombre de nodosités par pieds. La gestion de vos effluents se prépare et se calcule". En 2023, la commission technique poursuivra ses efforts sur les couverts végétaux, l'impact de l'azote sur la robustesse de la plante mais aussi sur les techniques culturales simplifiées et sur la réduction des produits phytosanitaires.
"La lentille est l'une des cultures les plus difficiles à mener au bout (120 jours de cultures). Beaucoup de paramètres agissent et de notre côté, on essaye de conduire une analyse de ces derniers, point par point" souligne Franck Rocher. "Il y a 50 ans, on ne regardait pas les racines de nos lentilles... Aussi, j'encourage les agriculteurs à faire des essais chez eux. Faites des couverts végétaux chez vous et travaillez votre sol !" a lancé Étienne Liautaud, président du groupement des producteurs de Lentilles Vertes du Puy.
L'ODG proposait ensuite une ouverture «hors département» avec l'intervention de deux producteurs de Lentilles Vertes du Berry ; une lentille «amie» engagée dans les mêmes combats (voir dans cette page).                  
 

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière