Aller au contenu principal

Paroles de jeune
Alexia, une véritable passionnée de la race Prim’Holstein

Alexia Brusc, formatrice en zootechnie à l’Institut des Sciences de la Vie et de la Terre à Vals près-le-Puy et salariée sur l’exploitation familiale à Lapte, près d’Yssingeaux, est la seule femme présidente d’un canton de Jeunes Agriculteurs dans le département de la Haute-Loire.

Alexia avec l’une de ses vaches Prim’Holstein...
Alexia avec l’une de ses vaches Prim’Holstein...
© © Alexia Brusc

Alexia qui est issue d’une famille d’agriculteurs à Lapte, est une jeune femme joviale et simple, qui connaît presque à la perfection le monde agricole et qui a la tête sur les épaules. Alors que son quotidien bien rempli oscille entre les cours qu’elle donne au CFA de l’ISVT et le soin aux vaches sur l’exploitation familiale, Alexia est avant tout une passionnée de la race Prim’Holstein et plus précisément de sa génétique, des techniques d’élevage et de la sélection de la race.
En effet, cette race de vache laitière, facilement reconnaissable à la couleur de sa robe pie noire parfois pie rouge est une race très précoce qui bénéficie d’une vitesse de croissance rapide. «Race laitière spécialisée, elle affiche d’ailleurs les meilleures productions en lait mais également en matière protéique car l’amélioration du taux protéique a été intégrée comme objectif de sélection dans la filière. Dotée d’une excellente morphologie fonctionnelle, c’est-à-dire une mamelle adaptée à la traite mécanique, une capacité corporelle permettant une valorisation optimale des fourrages ou encore des membres assurant une bonne locomotion, c’est une race d’une remarquable adaptabilité qui s’acclimate à tous les milieux et à tous types d’alimentation» dit-elle en experte.


Une jeune femme expérimentée
Du haut de ses jeunes années, on peut dire qu’Alexia connait presque tous les rouages de l’élevage bovin grâce à la passion transmise par son grand-père, Gabriel.
Déjà riche d’une expérience à l’international puisqu’elle a eu l’opportunité pendant ses études de faire un stage  d’une durée d’un mois au Canada, où elle a fortement apprécié l’avancement de ce pays, pionnier en matière de sélection des Prim’Holstein,  la jeune femme est aussi une habituée des concours bovins.
En effet, depuis plusieurs années, alors qu’elle a pris la suite de ses parents, elle participe au Sommet de l’élevage qui se déroule régulièrement à l’automne à Clermont-Ferrand. Comme elle l’exprime : «ce rendez-vous est une occasion idéale pour partager notre expérience et échanger avec d’autres éleveurs. Cela permet de voir où notre élevage se situe par rapport aux autres dans la sélection. L’an dernier, en 2021, deux de mes animaux ont d’ailleurs remporté le premier prix et l’un deux (Pink Lady) a également gagné la catégorie meilleure mamelle espoir et a été championne espoir ; cela procure une véritable fierté et récompense en quelque sorte notre travail du quotidien ».
Plus localement, Alexia participe aussi régulièrement aux journées laitières qui ont lieu tous les deux ans. Pour la prochaine édition qui se déroule dans quelques jours à Saint-Paulien, elle amènera d’ailleurs d’autres animaux.


Le plaisir d’échanger avec les élèves
En tant que formatrice en zootechnie, qui est en fait l’étude scientifique de l’élevage des animaux, de leur reproduction et de leur adaptation à des besoins déterminés, Alexia met un point d’honneur à échanger avec ses élèves : « je donne des cours depuis octobre 2020 et je souhaite poursuivre dans cette voie de formatrice afin de pouvoir transmettre mes connaissances biologiques et économiques mais également afin d’échanger avec mes étudiants sur mon expérience. Tous les jours, j’apprends aussi avec eux. Du CAP au BTS, ils se dirigent tous vers une carrière agricole et je peux, à mon niveau, les aider à en comprendre certains enjeux. A terme, ma volonté est aussi de m’installer sur l’exploitation familiale, créée par mon grand-père ».
Depuis sa jeunesse, la jeune femme baigne dans ce milieu qui la passionne particulièrement : « j’aime m’occuper des animaux en général et surtout des vaches, de la traite à l’alimentation en passant par les soins ».

Une femme à la tête du canton
des Jeunes Agriculteurs d’Yssingeaux
En parallèle de ses occupations, depuis janvier 2022, Alexia Brusc est également présidente du canton des Jeunes Agriculteurs. Détail important, il s’agit de la seule femme qui possède actuellement ce titre en Haute-Loire.
Même si elle affirme que cette prise de responsabilités s’est réalisée très simplement, puisqu’elle était adhérente et a pris la succession de Romain Merle, la jeune agricultrice connait bien les problématiques liées à cette fonction. En effet, en étant présente sur différentes actions menées auparavant comme les pauses fermières au rond-point de Lachalm pendant la période estivale, Alexia a la volonté de garder le dynamisme sur le canton et aussi de promouvoir davantage l’agriculture : « je veux faire bouger notre secteur. Pour cela, dans les prochains mois nous allons mettre en place différentes actions dans ce sens puisque le Tour de France passera sur notre canton en 2022. Il faut profiter de ce grand évènement pour mettre l’agriculture en valeur ainsi que notre savoir-faire et notre passion ».
Avec un sourire bienveillant, elle avoue aussi qu’en étant une femme présidente de canton, elle est assez contente d’amener une touche de féminité dans un métier et une filière qui reste encore majoritairement masculine.
 

 

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière